Horaires du Cabinet
du Lundi au Vendredide 8h30 à 20h00
le Samedide 8h30 à 13h30
Horaires du Secrétariat
du Lundi au Vendredide 8h30 à 20h00
le Samedide 8h30 à 13h30
Plan
Comment accéder au Cabinet ?

EN VOITURE :

- Parking gratuit à proximité immédiate.

- Place de parking au pied de l'immeuble pour les PMR.

_________________________________

EN BUS :

- Station GAUDI (à 200m) : Lignes 439, 440, 455, 456, 467, 468.

- Station VILLAROY (en face du Technocentre Renault, à 350m) : 439, 440, 455, 456, 465, 467, 468.

_________________________________

EN TRAIN :

- Gare de Versailles puis BUS.

- Gare de Saint Quentin en Yvelines puis BUS.

Actualité Facebook

ROUSSEAU Anthony, Ostéopathe à Guyancourt (78280) vous souhaite de passer de Joyeuses Pâques !

Référence de l'image prise sur internet : world-ofdesire.blogspot.com/2015/04/joyeuses-paques.html
... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

L'ostéopathie est utile en cas d'#adhérences en post-opératoires !

Le saviez-vous ? Quelle que soit l'opération, celle-ci favorise la survenue d'adhérences à l'endroit de l'incision et/ou de la zone opérée.

Aviez-vous remarqué que nous n'opérions quasiment plus l'appendicite ?

Aviez-vous remarqué que les interventions pour le rachis étaient plus contrôlées ? En effet, les chirurgiens se sont rendus compte que certaines adhérences post-opératoires en regard de la colonne vertébrale pouvaient être toutes aussi problématiques que la hernie discale en elle-même.

Je me rappelle d'ailleurs d'avoir reçu en 2015 un Monsieur de 60 ans, pour douleurs du nerf sciatique à droite alors que le patient avait déjà été opéré 4 ans auparavant pour hernie discale ayant causé une sciatique gauche. L'opération était tout à fait nécessaire. Mais malheureusement pour le patient, cette opération avait créé quelques temps après, des adhérences entre sa zone opérée (L5/S1) et sa vessie située non loin. C'est en détendant ces adhérences entre L5/S1 et la vessie que le patient a obtenu le meilleur soulagement pour ses lombaires et son nerf sciatique droit. Le patient avait d'ailleurs des troubles urinaires qui étaient apparus depuis peu. Très surprenant mais tellement efficace !

A savoir que les répercussions mécaniques causées par les adhérences sont rarement immédiates, elles ont généralement un impact sur le corps plusieurs années après, souvent lors de la reprise d'une activité sportive d'ailleurs car cela tend les muscles et cela tire dans les adhérences qui limitent certains mouvements et certaines amplitudes.

Il peut donc être intéressant d'effectuer une consultation chez 1 #ostéopathe à distance d'une #opération, soient environ 6 à 8 mois après une intervention chirurgicale, quelle qu'elle soit.

Lors de ses tests, l'ostéopathe effectuera une vérification afin de voir s'il existe des adhérences post-opératoires qui auraient pu contribuer à limiter la mobilité d'une zone, laquelle peut être en rapport avec la zone douloureuse actuelle, par sursollicitations et en compensation de l'autre zone limitée en mouvements.

Les opérations susceptibles de pouvoir donner des adhérences sont nombreuses :

- l'appendicectomie.
- la coelioscopie au niveau viscéral.
- la césarienne opérée lors d'accouchements.
- l'ablation de la glande thyroïde ...

Voici quelques images d'adhérences cicatricielles post-opératoires ci-dessous dans cet article :

L'ostéopathie viscérale est un excellent outil afin de limiter les tensions mécaniques provoquées par des adhérences cicatricielles post-opératoires.

Vous retrouverez sur ce lien internet, l'ensemble des techniques dont l'ostéopathe dispose pour prendre en charge ses patients : www.anthonyrousseau.fr/definition-de-losteopathie/techniques-d-osteopathie/

Je vous remercie de votre attention.

Je reste disponible pour tout complément d'informations.

Bonne continuation à vous !

Cordialement.

M. ROUSSEAU Anthony
Ostéopathe à Guyancourt (78280)

#ostéopathe #guyancourt #adhérences #opération #coelioscopie #césarienne #appendicite #sciatique #L5S1
... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

La pubalgie est une problématique que l’on retrouve généralement chez les sportifs. En cas de pubalgie, les douleurs vont généralement concerner les adducteurs, les plis de l’aine et/ou la symphyse pubienne. En général, la pubalgie va pouvoir durer de 6 mois à 3 ans.

C’est un traitement multidisciplinaire qui fonctionne le mieux pour soigner la pubalgie. Je conseille au patient souffrant de pubalgie de faire l’essai avec un ostéopathe. Si cela n’est pas suffisant, je recommande au patient de pouvoir cumuler l’ostéopathie à la kinésithérapie ainsi qu’à un suivi avec leur médecin traitant. Dans certains cas bien précis, les semelles orthopédiques réalisées par un podologue peuvent contribuer à améliorer les symptômes.

Il faut savoir que la pubalgie est multifactorielle, c’est-à-dire qu’il existe de nombreuses causes à l’apparition de la pubalgie. Voici les différents facteurs qui participent à provoquer une pubalgie :

– inégalité de longueur des membres inférieurs.

– surentraînement.

– conditions d’entraînement (chaussures à la semelle rigide, sol dur : surface bétonnée…).

– stress.

– douleurs lombaires récurrentes et discopathies du rachis lombaire bas.

– dysfonctions du bas ventre (digestif, gynécologique …).

 

A noter que le diagnostic de pubalgie peut se faire par simple examen clinique du médecin et/ou de l’ostéopathe. Il n’est pas nécessaire de réaliser des examens complémentaires pour poser ce diagnostic-là.

Les anti-inflammatoires peuvent être une étape nécessaire afin de réduire l’intensité des douleurs en cas d’inflammation trop importante. L’infiltration est à éviter car très douloureuse pour cette zone. Et les opérations sont prévues principalement pour les sportifs de haut niveau, pour qui le retour à la compétition doit être fait le plus vite possible.

Retrouvez mon étude sur la pubalgie sur LinkedIn. Cette étude a d’ailleurs été présentée en novembre 2012 lors d’un Congrès International d’Ostéopathie sur la recherche :

Présentation de mon étude en ostéopathie sur la pubalgie du footballeur au 9° Symposium International Ostéopathique de Nantes

http://www.ior-nantes.com/images/stories/pdf/Symposium/plaquettesympo12.pdf

 

Voici quelques exemples de patients venus me voir pour pubalgie :

Exemple 1 : Patient de 15 ans, étudiant, pratiquant le Handball. Le patient est venu me consulter pour des douleurs intéressant les 2 plis de l’aine. L’examen clinique a permis d’identifier des douleurs sur les 2 muscles psoas, avec un niveau inflammatoire important. Suspectant une pubalgie avec de l’inflammation, j’ai donc conseillé au patient de refaire le point avec un médecin du sport. Par la suite, le patient a donc été suivi en ostéopathie et la réalisation de semelles orthopédiques ont permis d’améliorer ses douleurs. Il n’a pas été nécessaire pour cet adolescent de recourir aux anti-inflammatoires que son médecin lui avait prescrits. Le patient a pu reprendre sa saison sportive sans problème.

Exemple 2 : Patient de 25 ans, arbitre de football. A déclenché une pubalgie en Février 2012. Le patient me précise également que cette période-là correspondait à une période où il s’est entraîné 5 fois / semaine au lieu de 3 fois / semaine habituellement. De plus, les entraînements avaient lieu sur des surfaces bétonnées étant donné qu’il venait de déménager sur Paris. Le stress suscité par son nouveau travail sur Paris a pu contribuer à donner la pubalgie. Pour ce patient, ce sont les anti-inflammatoires et l’ostéopathie sur les lombaires et le ventre qui ont contribué à améliorer sa situation douloureuse. Le patient porte maintenant des semelles au quotidien et durant le sport, ceci lui a permis d’éviter de récidiver pour sa pubalgie. La pubalgie aura finalement duré 2 ans ½ chez ce patient.

Exemple 3 : Patiente de 39 ans.  Cette patiente a déclenché une pubalgie en 2012, environ 2-3 mois après qu’on lui ait posé son premier stérilet. La patiente se plaint de douleurs au quotidien. Cette patiente est venue me consulter pour la première en 2016. Les différents tests montraient bien des douleurs sur le psoas (qu’elle sollicitait beaucoup lors de la course à pieds) ainsi que des dysfonctionnements au bas du ventre. L’interrogatoire a permis de montrer que le stérilet posait des problèmes de lombaires ainsi que des problèmes de cycle menstruel. Avec l’accord du médecin traitant et de la gynécologue, il a donc été décidé qu’il fallait enlever le stérilet. C’est la première fois depuis 2012 que la patiente a observé une disparition de ses douleurs durant une semaine. La patiente a ensuite été suivie en ostéopathie et en kinésithérapie afin de traiter au mieux les dysfonctionnements restants.

 

Voici les coordonnées d’une kinésithérapeute très compétente que vous pouvez retrouver sur Voisins Le Bretonneux : Mme MUNNIGHOFF-BERNABE Julia, 35 rue aux fleurs – 78960 – Voisins Le Bretonneux.

 

 

– Tous droits réservés à ROUSSEAU Anthony, Ostéopathe à Guyancourt (78280) –

11 réponses à to “Prise en charge ostéopathique de la pubalgie”

  • CAPELLE Sylvie:

    Bonjour,
    je viens de prendre connaissance de votre article
    je ressens depuis 3 semaines des douleurs au pubis droit et au flanc droit , région bas ventre
    est-ce une pubalgie ?
    L’ostéopathe m’a dit de consulter un podologue ???
    cela peut-il être dû à mon anxiété permanente. je ne suis pas sportive, uniquement de la marche
    merci de me répondre
    Cdt
    S Capelle

    • admin:

      Bonjour Madame CAPELLE,

      Vos douleurs peuvent provenir du muscle psoas droit.

      Le muscle PSOAS est aussi bien sollicité lors de la marche (que lors du sport).

      Tout en haut du psoas, il y a le rein droit et la glande surrénale droite qui peuvent être irrités en cas de stress ou de marche prolongée.

      Cette douleur doit pouvoir être améliorée par la thérapie manuelle (Ostéopathie, Kinésithérapie…).

      Le port de semelles pourra permettre de réduire un éventuel déséquilibre du bassin pouvant favoriser une mise en tension du muscle psoas d’un côté. Cela est généralement le cas en cas de jambe plus courte. Le port de semelles est efficace dans cette situation.

      Cependant cela ne suffira a priori pas à réduire le stress ressenti et possiblement en lien avec la symptomatologie décrite.

      On peut effectivement parler de pubalgie dans le cas où les douleurs s’installent dans le pli de l’aine et/ou en regard du pubis depuis plus d’1 mois. La radiographie n’est pas obligatoire, même si celle-ci peut permettre de vérifier le bassin et être utile au podologue.

      Dans quelle localité êtes-vous située ?

      Je reste disponible si besoin.

      Cordialement.

      M. ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe à Guyancourt (78280).

  • COLLET laetitia0:

    Bonjour, j’ai 28 ans j’ai commencer le foot il y a 3 mois
    N’ayant jamais faut de sport ( sauf à l’école)
    Je ressens souvent des douleurs aux Adducteurs ( les deux côtés)
    Sa me lance quand je marche ou quand j’appuie sur ma jambe .. C’est parfois douloureux .
    J’ai vu l’osteophate, qui ma énormément soulager ( vu le 22/03/19).
    En me levant ce matin je me suis remise à boité. (23/03/19). Je suis plus quoi faire … j’ai qu’une seule envie me débarrasser de cette douleur pour reprendre le foot .
    Merci de votre réponse. Cordialement.

    • admin:

      Bonsoir Laetitia,

      Vous pouvez voir pour utiliser/acheter shorty strap. Cela permet d’éviter que cela tire dans les adducteurs durant la pratique du Football.

      Ces douleurs peuvent également provenir du Psoas (muscle de la course à pieds et muscle du tir ou de la passe au football). Il faudra donc bien étirer les quadriceps et psoas lors de chaque entraînement sportif et/ou match.

      Jouez-vous sur synthétique ? A quel poste jouez-vous sur le terrain ? Jouez-vous sur 1/2 terrain ou bien sur terrain complet ?

      Portez-vous 1 stérilet ou bien avez-vous eu des opérations du bas ventre (césarienne ? opération récente ? …). Cela peut contribuer à favoriser des tensions sur les psoas lors de la pratique sportive par le biais de tensions provoquées par des adhérences cicatricielles post-opératoires, non problématiques et non symptomatiques avant la pratique ou la reprise du sport.

      Bonne continuation à vous !

      Cordialement.

      M. ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe à Guyancourt (78280)

  • COLLET laetitia:

    Bonjour, je m’entraine le mardi sur herbe et le vendredi sur synthétique, je joue sur un terrain complet, et je suis attaquant.
    Je ne porte pas de stérilet, et aucune opération.
    Mon entraînement m’avais mis en arrêt 3 semaines et j’ai quand même ressenti les douleurs à la reprise .
    Le short strap est il vraiment efficaces ?
    Merci de vos réponse .
    Cordialement .

    • admin:

      D’accord entendu !

      A voir si vous pouvez commander votre taille. Tant que cela n’a pas été essayé, il est difficile de dire si cela pourrait convenir.

      Apparemment certains joueurs pros assez connus l’utilisent.

      Bonne continuation à vous !

      Cordialement.

      M. ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO

  • COLLET laetitia:

    Je vous remercie.
    Bonne continuation à vous aussi .

  • Martin:

    Bonjour,

    Je viens de lire votre article très intéressant. Je souffre d’une pubalgie depuis plusieurs semaines. Le traitement anti inflammatoire a soulagé la douleur mais dès l’arrêt du traitement ça revient. Je pratique l’aikido 5 fois par semaine. J’ai du réduire mon nombre d’entraînement. Je passe un grade important en juin et dois tenir jusque là. J’ai aussi rencontré un ostéopathe qui m’avait bien soulagée, mais dès la reprise de l’aikido les douleurs reviennent. Je fais des étirements tous les jours. Auriez vous un conseil à me donner ?

    Merci

    • admin:

      Bonjour !

      J’ai bien peur de ne pas avoir de conseil ou de solution miracle par rapport à votre situation…

      En effet, si les douleurs se font ressentir dès la reprise du sport, c’est qu’il serait nécessaire d’observer une période de repos de plus longue durée. Mais dans votre cas, cela ne semble pas envisageable puisque vous attendez une importante échéance sportive en Juin 2019.

      Il faudrait pouvoir continuer les médicaments et la thérapie manuelle (ostéopathie et/ou kiné) jusqu’à cette échéance et observer une période de repos après.

      Attention à la surblessure ! Il m’était arrivé un cas similaire où je devais tenir pour une échéance sportive, j’ai tout donné jusqu’à cette échéance puis j’ai dû être arrêté pendant 7 mois pleins après cette échéance sportive.

      Navré de ne pas pouvoir vous donner plus de conseils.

      Bon courage et bonne continuation à vous !

      Cordialement.

      M. ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO

Laisser un commentaire