Horaires du Cabinet
du Lundi au Vendredide 8h30 à 20h00
le Samedide 8h30 à 13h30
Horaires du Secrétariat
du Lundi au Vendredide 8h30 à 20h00
le Samedide 8h30 à 13h30
Plan
Comment accéder au Cabinet ?

EN VOITURE :

- Parking gratuit à proximité immédiate.

- Place de parking au pied de l'immeuble pour les PMR.

_________________________________

EN BUS :

- Station GAUDI (à 200m) : Lignes 439, 440, 455, 456, 467, 468.

- Station VILLAROY (en face du Technocentre Renault, à 350m) : 439, 440, 455, 456, 465, 467, 468.

_________________________________

EN TRAIN :

- Gare de Versailles puis BUS.

- Gare de Saint Quentin en Yvelines puis BUS.

Actualité Facebook

ROUSSEAU Anthony, Ostéopathe à Guyancourt (78280) vous souhaite de passer de Joyeuses Pâques !

Référence de l'image prise sur internet : world-ofdesire.blogspot.com/2015/04/joyeuses-paques.html
... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

L'ostéopathie est utile en cas d'#adhérences en post-opératoires !

Le saviez-vous ? Quelle que soit l'opération, celle-ci favorise la survenue d'adhérences à l'endroit de l'incision et/ou de la zone opérée.

Aviez-vous remarqué que nous n'opérions quasiment plus l'appendicite ?

Aviez-vous remarqué que les interventions pour le rachis étaient plus contrôlées ? En effet, les chirurgiens se sont rendus compte que certaines adhérences post-opératoires en regard de la colonne vertébrale pouvaient être toutes aussi problématiques que la hernie discale en elle-même.

Je me rappelle d'ailleurs d'avoir reçu en 2015 un Monsieur de 60 ans, pour douleurs du nerf sciatique à droite alors que le patient avait déjà été opéré 4 ans auparavant pour hernie discale ayant causé une sciatique gauche. L'opération était tout à fait nécessaire. Mais malheureusement pour le patient, cette opération avait créé quelques temps après, des adhérences entre sa zone opérée (L5/S1) et sa vessie située non loin. C'est en détendant ces adhérences entre L5/S1 et la vessie que le patient a obtenu le meilleur soulagement pour ses lombaires et son nerf sciatique droit. Le patient avait d'ailleurs des troubles urinaires qui étaient apparus depuis peu. Très surprenant mais tellement efficace !

A savoir que les répercussions mécaniques causées par les adhérences sont rarement immédiates, elles ont généralement un impact sur le corps plusieurs années après, souvent lors de la reprise d'une activité sportive d'ailleurs car cela tend les muscles et cela tire dans les adhérences qui limitent certains mouvements et certaines amplitudes.

Il peut donc être intéressant d'effectuer une consultation chez 1 #ostéopathe à distance d'une #opération, soient environ 6 à 8 mois après une intervention chirurgicale, quelle qu'elle soit.

Lors de ses tests, l'ostéopathe effectuera une vérification afin de voir s'il existe des adhérences post-opératoires qui auraient pu contribuer à limiter la mobilité d'une zone, laquelle peut être en rapport avec la zone douloureuse actuelle, par sursollicitations et en compensation de l'autre zone limitée en mouvements.

Les opérations susceptibles de pouvoir donner des adhérences sont nombreuses :

- l'appendicectomie.
- la coelioscopie au niveau viscéral.
- la césarienne opérée lors d'accouchements.
- l'ablation de la glande thyroïde ...

Voici quelques images d'adhérences cicatricielles post-opératoires ci-dessous dans cet article :

L'ostéopathie viscérale est un excellent outil afin de limiter les tensions mécaniques provoquées par des adhérences cicatricielles post-opératoires.

Vous retrouverez sur ce lien internet, l'ensemble des techniques dont l'ostéopathe dispose pour prendre en charge ses patients : www.anthonyrousseau.fr/definition-de-losteopathie/techniques-d-osteopathie/

Je vous remercie de votre attention.

Je reste disponible pour tout complément d'informations.

Bonne continuation à vous !

Cordialement.

M. ROUSSEAU Anthony
Ostéopathe à Guyancourt (78280)

#ostéopathe #guyancourt #adhérences #opération #coelioscopie #césarienne #appendicite #sciatique #L5S1
... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Les tensions musculaires peuvent être :

– le signe de tensions nerveuses, de stress.

– consécutives à un traumatisme (ex : chute, accident de voiture, faux mouvement…).

– liées à des mouvements répétés (ex : tennis, travail à la chaîne…).

– liées à des problèmes de posture (ex : écran d’ordinateur trop bas, clavier trop éloigné…).

– liées à un mauvais positionnement pour dormir (ex : torticolis).

 

L’ostéopathie est une thérapeutique tout à fait idéale pour tenter d’améliorer les tensions musculaires de patients trop contractés. De par ses tests et son interrogatoire, l’ostéopathe cherchera à cibler la cause de vos tensions musculaires. Ceci sera également l’occasion de pouvoir vous conseiller au mieux afin d’éviter la récidive de ces tensions musculaires.

Le chaud et les décontractants musculaires sont des alternatives supplémentaires pouvant permettre d’améliorer des spasmes musculaires.

 

Attention ! Des muscles peuvent se contracter :

– pour protéger une vertèbre qui se serait bloquée au cours d’un faux mouvement.

– pour protéger un disque qui aurait été pincé au cours d’un port de charges.

– pour protéger d’une instabilité articulaire (ex : en cas d’antélisthésis c’est-à-dire en cas de glissement antérieur d’une vertèbre devenue instable) (ex : luxation et/ou déplacement vertébral au cours d’un accident de la voie publique).

Je recommande donc aux patients de pouvoir consulter un praticien de santé afin de connaître le diagnostic précis pour leurs douleurs et ainsi pouvoir profiter d’un traitement totalement approprié à leur problématique. En effet, il n’est pas rare que les tensions musculaires viennent cacher ou protéger d’autres problèmes.

 

Voici l’exemple de quelques patients venus me consulter pour des tensions musculaires :

Exemple 1 : Patient de 24 ans, étudiant à l’ENAC. Ce patient est venu me consulter pour une douleur en regard des côtes. Le patient avait effectivement des tensions musculaires importantes pour ses muscles respiratoires. Ses tensions musculaires étaient situées au niveau de son thorax droit (douloureux). L’interrogatoire et l’auscultation pulmonaire ont permis d’identifier des anomalies au niveau du poumon droit avec un bruit totalement anormal lors de l’écoute du poumon droit. Le patient a été adressé aux urgences. Les examens réalisés là-bas ont montré qu’il s’agissait d’une embolie pulmonaire. Il s’agissait en réalité d’une urgence !

Exemple 2 : Patiente de 39 ans, DRH. La patiente est venue me consulter pour des tensions musculaires en lien avec une tendinite de son coude. Il a été remarqué que la patiente avait le bras tendu du côté où elle utilise sa souris d’ordinateur. J’ai donc conseillé à la patiente de se rapprocher le plus possible de son bureau, réduisant ainsi la distance entre son corps et la souris. Les tensions musculaires pour le coude et l’avant-bras ont été réduites par cette posture, car le coude était maintenant fléchi au lieu d’être étendu durant de longues heures. Le traitement ostéopathique ainsi que l’utilisation d’huiles essentielles ont permis d’améliorer la situation de la patiente.

Exemple 3 : Patient de 40 ans, ingénieur chez VALEO. Ce patient est venu me consulter pour des douleurs du milieu du dos (en regard de la zone dorso-lombaire). Le patient précise qu’il est très souvent avachi sur son poste de travail. Les tests ostéopathiques ont montré que cette posture prolongée au travail, contribuait à bloquer son diaphragme, provoquant ainsi les tensions connues dans son dos. Le travail ostéopathique a donc consisté à détendre le diaphragme et à corriger la posture du patient afin que ce blocage ne récidive pas de nouveau.

– Tous droits réservés à ROUSSEAU Anthony, Ostéopathe à Guyancourt (78280) –

2 réponses à to “Prise en charge ostéopathique des tensions musculaires”

  • Bonjour, j’essaie de trouver une solution pour ma maman qui a 83 ans ,habite à Ecommoy près du Mans.. Depuis 2 ans elle souffre du coccyx qui serait dû à une chute passé…Elle a été reçu par différents spécialistes,(rhumatologue… ect….)la radio aurait diagnostiquée une subluxation du coccyx. Elle a fait de la réeducation avec un kiné,aucun résultat. L’ostéopathie avec deux séances l’aurait soulagé deux /trois jours en sachant quand même en parallèle qu’elle est obligé de rester sous traitement à base de morphine . La position assise ne lui convient pas ,debout ça va mieux. Le matin au réveil encore allongé, n’a pas mal……..doit -elle poursuivre l’ostéopathie ?

    Cordialement

    • admin:

      Bonjour Monsieur ESNAULT,

      Vous pouvez effectivement poursuivre l’ostéopathie étant donné que c’est la seule et unique thérapeutique qui semble soulager actuellement votre maman.

      Visiblement, les traitements semblent quelque peu limités dans le cas de votre maman.

      Bonne continuation à vous.

      Cordialement.

      M. ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO

Laisser un commentaire