Horaires du Cabinet
du Lundi au Vendredide 8h30 à 20h00
le Samedide 8h30 à 13h30
Horaires du Secrétariat
du Lundi au Vendredide 8h30 à 20h00
le Samedide 8h30 à 13h30
Plan
Comment accéder au Cabinet ?

EN VOITURE :

- Parking gratuit à proximité immédiate.

- Place de parking au pied de l'immeuble pour les PMR.

_________________________________

EN BUS :

- Station GAUDI (à 200m) : Lignes 439, 440, 455, 456, 467, 468.

- Station VILLAROY (en face du Technocentre Renault, à 350m) : 439, 440, 455, 456, 465, 467, 468.

_________________________________

EN TRAIN :

- Gare de Versailles puis BUS.

- Gare de Saint Quentin en Yvelines puis BUS.

Actualité Facebook

Unable to display Facebook posts.
Show error

Error: The user must be an administrator, editor, or moderator of the page in order to impersonate it. If the page business requires Two Factor Authentication, the user also needs to enable Two Factor Authentication.
Type: OAuthException
Code: 190
Subcode: 492
Please refer to our Error Message Reference.

Les « tensions musculaires » peuvent être :

– le signe de tensions nerveuses, de stress.

– consécutives à un traumatisme (ex : chute, accident de voiture, faux mouvement…).

– liées à des mouvements répétés (ex : tennis, travail à la chaîne…).

– liées à des problèmes de posture (ex : écran d’ordinateur trop bas, clavier trop éloigné…).

– liées à un mauvais positionnement pour dormir (ex : torticolis).

 

L’ostéopathie est une thérapeutique tout à fait idéale pour tenter d’améliorer les tensions musculaires de patients trop contractés. De par ses tests et son interrogatoire, l’ostéopathe cherchera à cibler la cause de vos tensions musculaires. Ceci sera également l’occasion de pouvoir vous conseiller au mieux afin d’éviter la récidive de ces tensions musculaires.

Le chaud et les décontractants musculaires sont des alternatives supplémentaires pouvant permettre d’améliorer des spasmes musculaires.

 

Attention ! Des muscles peuvent se contracter :

– pour protéger une vertèbre qui se serait bloquée au cours d’un faux mouvement.

– pour protéger un disque qui aurait été pincé au cours d’un port de charges ou au cours d’un faux mouvement.

– pour protéger d’une instabilité articulaire (ex : en cas d’antélisthésiscaden cas de glissement antérieur d’une vertèbre devenue instable) (ex : luxation et/ou déplacement vertébral au cours d’un accident de la voie publique).

Je recommande donc aux patients de pouvoir consulter un praticien de santé afin de connaître le diagnostic précis pour leurs douleurs et ainsi pouvoir profiter d’un traitement totalement approprié à leur problématique. En effet, il n’est pas rare que les tensions musculaires viennent cacher ou protéger d’autres problèmes.

 

Voici l’exemple de quelques patients venus me consulter pour des tensions musculaires :

Exemple 1 : Patient de 24 ans, étudiant à l’ENAC. Ce patient est venu me consulter pour une douleur en regard des côtes. Le patient avait effectivement des tensions musculaires importantes pour ses muscles respiratoires. Ses tensions musculaires étaient situées au niveau de son thorax droit (douloureux). L’interrogatoire et l’auscultation pulmonaire ont permis d’identifier des anomalies au niveau du poumon droit avec un bruit totalement anormal lors de l’écoute du poumon droit. Le patient a été adressé aux urgences. Les examens réalisés là-bas ont montré qu’il s’agissait d’une embolie pulmonaire. Il s’agissait en réalité d’une urgence !

Exemple 2 : Patiente de 39 ans, DRH. La patiente est venue me consulter pour des tensions musculaires en lien avec une tendinite de son coude. Il a été remarqué que la patiente avait le bras tendu du côté où elle utilise sa souris d’ordinateur. J’ai donc conseillé à la patiente de se rapprocher le plus possible de son bureau, réduisant ainsi la distance entre son corps et la souris. Les tensions musculaires pour le coude et l’avant-bras ont été réduites par cette posture, car le coude était maintenant fléchi au lieu d’être étendu durant de longues heures. Le traitement ostéopathique ainsi que l’utilisation d’huiles essentielles ont permis d’améliorer la situation de la patiente.

Exemple 3 : Patient de 40 ans, ingénieur chez VALEO. Ce patient est venu me consulter pour des douleurs du milieu du dos (en regard de la zone dorso-lombaire). Le patient précise qu’il est très souvent avachi sur son poste de travail. Les tests ostéopathiques ont montré que cette posture prolongée au travail, contribuait à bloquer son diaphragme, provoquant ainsi les tensions connues dans son dos. Le travail ostéopathique a donc consisté à détendre le diaphragme et àcorriger la posture du patient afin que ce blocage ne récidive pas de nouveau.

Laisser un commentaire