Horaires du Cabinet
du Lundi au Vendredide 9h30 à 19h00
le Samedide 9h30 à 12h30
Horaires du Secrétariat
du Lundi au Vendredide 9h30 à 19h00
le Samedide 9h30 à 12h30
Plan
Comment accéder au Cabinet ?

EN VOITURE :

– Parking gratuit à proximité immédiate.

– Place de parking PMR.

_________________________________

EN BUS :

– Station GAUDI (à 50m) : Lignes 439, 440, 455, 456, 467, 468.

– Station VILLAROY (en face du Technocentre Renault, à 250m) : 439, 440, 455, 456, 465, 467, 468.

_________________________________

EN TRAIN :

– Gare de Versailles puis BUS.

– Gare de Saint Quentin en Yvelines puis BUS.

Actualité Facebook

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons
Cover for Rousseau Anthony, Ostéopathe à Guyancourt
168
Rousseau Anthony, Ostéopathe à Guyancourt

Rousseau Anthony, Ostéopathe à Guyancourt

ROUSSEAU Anthony, Ostéopathe, se situe au 4 rue Franck-Lloyd Wright à Guyancourt (78280)..

Prise

Votre #Ostéopath, Rousseau Anthony, Ostéopathe à Guyancou interviendra en #Ostéopathi auprès des #Arbitres du match de Ligue des Champions qui officieront le Mardi 6 Septembre 2022 à 21H00 au Parc des Princes pour #PSG - #Juventus. ... Voir plusVoir moins

#Vaccination de son enfant contre le #papillomavirus humain (HPV) : faire le point avec un médecin.

Il est important de faire vacciner son enfant contre les infections à papillomavirus humain (HPV) à l'#adolescence car l' de cette vaccination est proche de 100 % si elle est pratiquée avant le début de la vie sexuelle. La vaccination est le meilleur moyen de se protéger contre ces infections très fréquentes, qui se transmettent lors des contacts sexuels et qui peuvent évoluer vers des cancers.
... Voir plusVoir moins

Load more

La pubalgie est une problématique que l’on retrouve généralement chez les sportifs. En cas de pubalgie, les douleurs vont généralement concerner les adducteurs, les plis de l’aine et/ou la symphyse pubienne. En général, la pubalgie va pouvoir durer de 6 mois à 3 ans.

C’est un traitement multidisciplinaire qui fonctionne le mieux pour soigner la pubalgie. Je conseille au patient souffrant de pubalgie de faire l’essai avec un ostéopathe. Si cela n’est pas suffisant, je recommande au patient de pouvoir cumuler l’ostéopathie à la kinésithérapie ainsi qu’à un suivi avec leur médecin traitant. Dans certains cas bien précis, les semelles orthopédiques réalisées par un podologue peuvent contribuer à améliorer les symptômes.

Il faut savoir que la pubalgie est multifactorielle, c’est-à-dire qu’il existe de nombreuses causes à l’apparition de la pubalgie. Voici les différents facteurs qui participent à provoquer une pubalgie :

– inégalité de longueur des membres inférieurs.

– surentraînement.

– conditions d’entraînement (chaussures à la semelle rigide, sol dur : surface bétonnée…).

– stress.

– douleurs lombaires récurrentes et discopathies du rachis lombaire bas.

– dysfonctions du bas ventre (digestif, gynécologique …).

A noter que le diagnostic de pubalgie peut se faire par simple examen clinique du médecin et/ou de l’ostéopathe. Il n’est pas nécessaire de réaliser des examens complémentaires pour poser ce diagnostic-là.

Les anti-inflammatoires peuvent être une étape nécessaire afin de réduire l’intensité des douleurs en cas d’inflammation trop importante. L’infiltration est à éviter car très douloureuse pour cette zone. Et les opérations sont prévues principalement pour les sportifs de haut niveau, pour qui le retour à la compétition doit être fait le plus vite possible.

Retrouvez mon étude sur la pubalgie sur LinkedIn. Cette étude a d’ailleurs été présentée en novembre 2012 lors d’un Congrès International d’Ostéopathie sur la recherche :

Présentation de mon étude en ostéopathie sur la pubalgie du footballeur au 9° Symposium International Ostéopathique de Nantes

http://www.ior-nantes.com/images/stories/pdf/Symposium/plaquettesympo12.pdf

Voici quelques exemples de patients venus me voir pour pubalgie :

Exemple 1 : Patient de 15 ans, étudiant, pratiquant le Handball. Le patient est venu me consulter pour des douleurs intéressant les 2 plis de l’aine. L’examen clinique a permis d’identifier des douleurs sur les 2 muscles psoas, avec un niveau inflammatoire important. Suspectant une pubalgie avec de l’inflammation, j’ai donc conseillé au patient de refaire le point avec un médecin du sport. Par la suite, le patient a donc été suivi en ostéopathie et la réalisation de semelles orthopédiques ont permis d’améliorer ses douleurs. Il n’a pas été nécessaire pour cet adolescent de recourir aux anti-inflammatoires que son médecin lui avait prescrits. Le patient a pu reprendre sa saison sportive sans problème.

Exemple 2 : Patient de 25 ans, arbitre de football. A déclenché une pubalgie en Février 2012. Le patient me précise également que cette période-là correspondait à une période où il s’est entraîné 5 fois / semaine au lieu de 3 fois / semaine habituellement. De plus, les entraînements avaient lieu sur des surfaces bétonnées étant donné qu’il venait de déménager sur Paris. Le stress suscité par son nouveau travail sur Paris a pu contribuer à donner la pubalgie. Pour ce patient, ce sont les anti-inflammatoires et l’ostéopathie sur les lombaires et le ventre qui ont contribué à améliorer sa situation douloureuse. Le patient porte maintenant des semelles au quotidien et durant le sport, ceci lui a permis d’éviter de récidiver pour sa pubalgie. La pubalgie aura finalement duré 2 ans ½ chez ce patient.

Exemple 3 : Patiente de 39 ans.  Cette patiente a déclenché une pubalgie en 2012, environ 2-3 mois après qu’on lui ait posé son premier stérilet. La patiente se plaint de douleurs au quotidien. Cette patiente est venue me consulter pour la première en 2016. Les différents tests montraient bien des douleurs sur le psoas (qu’elle sollicitait beaucoup lors de la course à pieds) ainsi que des dysfonctionnements au bas du ventre. L’interrogatoire a permis de montrer que le stérilet posait des problèmes de lombaires ainsi que des problèmes de cycle menstruel. Avec l’accord du médecin traitant et de la gynécologue, il a donc été décidé qu’il fallait enlever le stérilet. C’est la première fois depuis 2012 que la patiente a observé une disparition de ses douleurs durant une semaine. La patiente a ensuite été suivie en ostéopathie et en kinésithérapie afin de traiter au mieux les dysfonctionnements restants.

Retrouvez ici un site internet sur lequel vous pourrez trouver un Boxer créé par 1 Kinésithérapeute afin de pouvoir limiter les contraintes subies par le pubis, les adducteurs et le psoas durant la pratique sportive.

Voici les coordonnées d’une kinésithérapeute très compétente que vous pouvez retrouver sur Voisins Le Bretonneux : Mme MUNNIGHOFF-BERNABE Julia, 35 rue aux fleurs – 78960 – Voisins Le Bretonneux.

– Tous droits réservés à ROUSSEAU Anthony, Ostéopathe à Guyancourt (78280) –

101 réponses à to “Prise en charge ostéopathique de la pubalgie”

  • CAPELLE Sylvie:

    Bonjour,
    je viens de prendre connaissance de votre article
    je ressens depuis 3 semaines des douleurs au pubis droit et au flanc droit , région bas ventre
    est-ce une pubalgie ?
    L’ostéopathe m’a dit de consulter un podologue ???
    cela peut-il être dû à mon anxiété permanente. je ne suis pas sportive, uniquement de la marche
    merci de me répondre
    Cdt
    S Capelle

    • admin:

      Bonjour Madame CAPELLE,

      Vos douleurs peuvent provenir du muscle psoas droit.

      Le muscle PSOAS est aussi bien sollicité lors de la marche (que lors du sport).

      Tout en haut du psoas, il y a le rein droit et la glande surrénale droite qui peuvent être irrités en cas de stress ou de marche prolongée.

      Cette douleur doit pouvoir être améliorée par la thérapie manuelle (Ostéopathie, Kinésithérapie…).

      Le port de semelles pourra permettre de réduire un éventuel déséquilibre du bassin pouvant favoriser une mise en tension du muscle psoas d’un côté. Cela est généralement le cas en cas de jambe plus courte. Le port de semelles est efficace dans cette situation.

      Cependant cela ne suffira a priori pas à réduire le stress ressenti et possiblement en lien avec la symptomatologie décrite.

      On peut effectivement parler de pubalgie dans le cas où les douleurs s’installent dans le pli de l’aine et/ou en regard du pubis depuis plus d’1 mois. La radiographie n’est pas obligatoire, même si celle-ci peut permettre de vérifier le bassin et être utile au podologue.

      Dans quelle localité êtes-vous située ?

      Je reste disponible si besoin.

      Cordialement.

      M. ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe à Guyancourt (78280).

  • COLLET laetitia0:

    Bonjour, j’ai 28 ans j’ai commencer le foot il y a 3 mois
    N’ayant jamais faut de sport ( sauf à l’école)
    Je ressens souvent des douleurs aux Adducteurs ( les deux côtés)
    Sa me lance quand je marche ou quand j’appuie sur ma jambe .. C’est parfois douloureux .
    J’ai vu l’osteophate, qui ma énormément soulager ( vu le 22/03/19).
    En me levant ce matin je me suis remise à boité. (23/03/19). Je suis plus quoi faire … j’ai qu’une seule envie me débarrasser de cette douleur pour reprendre le foot .
    Merci de votre réponse. Cordialement.

    • admin:

      Bonsoir Laetitia,

      Vous pouvez voir pour utiliser/acheter shorty strap. Cela permet d’éviter que cela tire dans les adducteurs durant la pratique du Football.

      Ces douleurs peuvent également provenir du Psoas (muscle de la course à pieds et muscle du tir ou de la passe au football). Il faudra donc bien étirer les quadriceps et psoas lors de chaque entraînement sportif et/ou match.

      Jouez-vous sur synthétique ? A quel poste jouez-vous sur le terrain ? Jouez-vous sur 1/2 terrain ou bien sur terrain complet ?

      Portez-vous 1 stérilet ou bien avez-vous eu des opérations du bas ventre (césarienne ? opération récente ? …). Cela peut contribuer à favoriser des tensions sur les psoas lors de la pratique sportive par le biais de tensions provoquées par des adhérences cicatricielles post-opératoires, non problématiques et non symptomatiques avant la pratique ou la reprise du sport.

      Bonne continuation à vous !

      Cordialement.

      M. ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe à Guyancourt (78280)

  • COLLET laetitia:

    Bonjour, je m’entraine le mardi sur herbe et le vendredi sur synthétique, je joue sur un terrain complet, et je suis attaquant.
    Je ne porte pas de stérilet, et aucune opération.
    Mon entraînement m’avais mis en arrêt 3 semaines et j’ai quand même ressenti les douleurs à la reprise .
    Le short strap est il vraiment efficaces ?
    Merci de vos réponse .
    Cordialement .

    • admin:

      D’accord entendu !

      A voir si vous pouvez commander votre taille. Tant que cela n’a pas été essayé, il est difficile de dire si cela pourrait convenir.

      Apparemment certains joueurs pros assez connus l’utilisent.

      Bonne continuation à vous !

      Cordialement.

      M. ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO

  • COLLET laetitia:

    Je vous remercie.
    Bonne continuation à vous aussi .

  • Martin:

    Bonjour,

    Je viens de lire votre article très intéressant. Je souffre d’une pubalgie depuis plusieurs semaines. Le traitement anti inflammatoire a soulagé la douleur mais dès l’arrêt du traitement ça revient. Je pratique l’aikido 5 fois par semaine. J’ai du réduire mon nombre d’entraînement. Je passe un grade important en juin et dois tenir jusque là. J’ai aussi rencontré un ostéopathe qui m’avait bien soulagée, mais dès la reprise de l’aikido les douleurs reviennent. Je fais des étirements tous les jours. Auriez vous un conseil à me donner ?

    Merci

    • admin:

      Bonjour !

      J’ai bien peur de ne pas avoir de conseil ou de solution miracle par rapport à votre situation…

      En effet, si les douleurs se font ressentir dès la reprise du sport, c’est qu’il serait nécessaire d’observer une période de repos de plus longue durée. Mais dans votre cas, cela ne semble pas envisageable puisque vous attendez une importante échéance sportive en Juin 2019.

      Il faudrait pouvoir continuer les médicaments et la thérapie manuelle (ostéopathie et/ou kiné) jusqu’à cette échéance et observer une période de repos après.

      Attention à la surblessure ! Il m’était arrivé un cas similaire où je devais tenir pour une échéance sportive, j’ai tout donné jusqu’à cette échéance puis j’ai dû être arrêté pendant 7 mois pleins après cette échéance sportive.

      Navré de ne pas pouvoir vous donner plus de conseils.

      Bon courage et bonne continuation à vous !

      Cordialement.

      M. ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO

  • Boulan:

    Bonjour,

    j’ai lu votre article. Je souffre d’une pubalgie depuis 3 ans et 3 mois. C’est une enthesopathie (échographie réalisée). J’ai vu l ‘ostheopathe (bassin reequilibre) et je fais des séances de kiné. La douleurs est permanente et je ne sais plus quoi faire. Cela a un impact considérable sur mon quotidien. Auriez-vous un conseil à me donner? Merci

    • admin:

      Bonjour Yasmina !

      Afin de vous conseiller au mieux, merci de me donner quelques précisions supplémentaires en répondant aux questions qui suivent ci-après :

      – Avez-vous déjà effectué un Bilan avec un Podologue ou un Podo-Posturologue ?

      – Pratiquiez-vous un sport au moment où vous avez déclenché la Pubalgie ? S’agissait-il d’une reprise sportive ?

      – Avez-vous eu des interventions au niveau du bas ventre ? Intervention gynécologique (utérus ?), appendicite, vessie ou bien une pose de stérilet ?

      Je vous pose ces questions-ci car il est fréquent de déclencher une pubalgie lors d’une reprise sportive après un accouchement ou lors d’une reprise sportive suite à un arrêt pour une intervention chirurgicale au bas ventre.

      Dans l’attente de ces précisions.

      Cordialement.

      M. ROUSSEAU Anthony, Ostéopathe à Guyancourt (78280)

  • Yasmina:

    Bonjour,
    je suis désolée pour le retard. Je n’avais pas vu votre réponse. J’ai consulté une podologue qui m’a informé que j’avais une posture antalgique. De plus, la pubalgie est liée à un traumtisme. J’ai reçu un coup de pied sur mon lieu de travail. J’ai eu un hématome interne. Au bout de 4 mois j’ai repris le travail. Ce qui a provoqué de fortes douleurs. J’ai consulté un rhumatologue qui a diagnostiqué une pubalgie post traumatique. Merci
    Cordialement

  • Marie-France Philip:

    Bonjour,
    J’ai toujours eu les adducteurs de la cuisse très raides depuis mon adolescence (j’ai 57 ans), lorsque je pratiquais la course à pied. Un jour après avoir un peu trop forcé, les adducteurs ont lâché et ensuite j’avais du mal à marcher. Je n’ai pas été soignée. Depuis, je n’ai jamais pu m’assoir en tailleur à cause de la raideur des adducteurs.
    Début avril j’ai fait une chute de vélo avec pour résultat fracture du col du fémur. Mais la douleur s’est localisée au niveau de l’adducteur gauche. Pendant 5 semaines, impossibilité de m’allonger sur le dos et de placer un coussin sous le genou pour surélever la jambe à cause de tension insupportable au niveau de la hanche et de la cuisse, car je ne pouvais pas du tout relever la jambe : j’ai dû passer 5 semaines assise la nuit sur une chaise sans dormir (chez moi, car je n’ai pas été opérée), par l’impossibilité de m’allonger sur le côté de peur de déplacer la fracture. La fracture est consolidée mais je souffre encore terriblement au niveau de l’adducteur gauche. Le kiné se posait la question suivante : est-ce que ça pourrait venir du psoas, serait-ce une tendinite, une pubalgie ? Je n’ai pas obtenu de réponse.
    Je viens de me rendre compte que l’origine de la douleur est localisée au niveau du pubis, et lorsque je masse à cet endroit, non seulement c’est très douloureux mais la douleur irradie jusqu’au genou gauche. La douleur au niveau de l’adducteur irradie aussi au niveau du devant de la cuisse. J’ai souvent une douleur vive en écartant un peu la cuisse.
    Non seulement je ne peux pas m’assoir en tailleur, mais je ne peux pas effectuer de postures avec mes jambes essentiellement lorsque je suis assise au sol. Et je travaille comme modèle, qui est un métier sportif puisque je dois maintenir toutes sortes de postures durant un temps plus ou moins long.
    Que me conseillez-vous ? Comment me soigner ? Je vous remercie d’avance pour votre réponse.

  • Marie-France Philip:

    Bonjour,
    Merci infiniment pour votre réponse avec les tous croquis explicatifs, mais le corps humain est d’une telle complexité, mais j’essaie de me faire une idée.
    Je comprends mieux maintenant le blocage des muscles obturateurs de hanches qui faisait que j’avais les hanches complètement bloquées. J’ai eu le réflexe de faire des micro-mouvements, infimes au départ vu le blocage, de rotation des hanches ce qui a peu à peu débloqué un tant soit peu les hanches. Ce qui m’a dans un premier temps permis de lâcher les béquilles. J’arrive maintenant, assise au sol, à mettre un pied devant l’autre pour croiser les jambes, sans pour autant me mettre en tailleur, mais en faisant mine de le faire, ce qui était impossible encore il y a peu de temps.
    Lorsque j’ai des douleurs qui irradient dans l’aine près de la hanche et au devant de la cuisse, ces douleurs semblent partir de l’adducteur, c’est pire si je me redresse, et souvent je dois marcher penchée vers l’avant. L’irradiation à l’intérieur de la cuisse est peu importante par contre. J’ai surtout mal sur le devant.
    Concernant la douleur intense à l’insertion de l’adducteur au niveau du pubis, le fait d’avoir massé ce point névralgique durant un bon moment avant-hier a fait disparaître la douleur. Le lendemain, je n’ai plus eu de douleur à cet endroit du pubis, en essayant de retrouver ce point pour le masser à nouveau, mais par contre je souffre toujours au niveau de l’adducteur de la cuisse.
    Cordialement,
    Marie-France

    • admin:

      Bonsoir Marie-France !

      Tant mieux si vous avez pu de vous-même améliorer des blocages et/ou douleurs.

      Le psoas peut également jouer un rôle en avant du fémur et provoquer des douleurs face antérieure de cuisse à cause du Nerf fémoral (ou crural).

      A voir si vos douleurs pourraient correspondre à une cruralgie ? Cela fait généralement mal et peut faire que le patient marche courbé pour raccourcir le psoas et son nerf douloureux et diminuer autant que possible les douleurs.

      A savoir que le nerf fémoral donne 4 branches dans la cuisse dont 1 destinée à certains muscles adducteurs, situés en haut et en dedans de la cuisse, dans la zone du pli de l’aine. Cette zone reçoit 1 branche du Nerf fémoral et 1 branche du Nerf obturateur. Oui effectivement c’est un petit peu compliqué.

      Bonne continuation à vous.

      Cordialement.

      M. ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe a Guyancourt (78280)

  • Nassim:

    Bonjour,

    J’ai 23 et je fais du crossfit
    Je vous ecris car je souffre depuis plusieurs mois de douleurs aux niveaux de l’adducteur gauche et de l’aine. Ces douleurs vont jusquau bas ventre sur le côté gauche.

    J’ai vu une kiné il y a quelque mois qui avait réussi à réduire mes douleurs par le biais d’exercices de renforcement . Entre temps Jai eu une blessure à l’épaule qui m’a obligé à arrêter totalement le sport pendant 2 mois.

    Jai repris le sport il y a quelque jours et je n’ai pas senti de douleurs lors de ma pratique. Cependant au repos je peux sentir que la zone est enflammée.

    Jai déjà prévu un rendez vous chez le kiné la semaine prochaine, que me conseillez vous de faire en attendant afin de réduire les douleurs ?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    • admin:

      Bonjour Nassim,

      Vous pouvez mettre du froid sur la zone inflammée et/ou de la pommade anti-inflammatoire type Flector ou Voltarène, quand vous êtes en phase de repos. Certains médecins prescrivent parfois 1 traitement anti-inflammatoires oral (c’est-à-dire par comprimés) en cas d’inflammation lors d’une pubalgie.

      Refaites le point avec votre kiné et si besoin, vous pouvez demander l’avis d’une Médecin du sport. Si vous habitez en région Parisienne, il y a la clinique Drouot à Paris qui est très bien dans le suivi des sportifs.

      Bonne continuation à vous !

      Cordialement.

      M. ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe à Guyancourt (78280)

  • Marie-France Philip:

    Bonjour,
    Sur une radio récente on trouve « une arthrose postérieure bilatérale L3-L4, L4-L5 et L5-S1 et une légère bascule vers la droite du pelvis dans le plan frontal ». Et pourtant à ce moment là (de la radio) la bascule s’était déjà réduite. Après l’accident, je me suis retrouvée avec une jambe plus courte que l’autre au point que lorsque je tendais la jambe droite je devais plier carrément la jambe gauche en position debout. J’étais dans le même état que je l’ai été après un rhumatisme articulaire aïgu en 1975 : la jambe gauche était plus longue de 2,5 cm que la droite, et le bassin était vrillé, et ne basculait pas seulement vers la droite. Ce n’est qu’à partir de 2005 que l’écart s’est très fortement réduit. Donc bien sûr ce n’est pas la jambe elle-même qui est plus longue.
    Actuellement, il y a encore un petit écart entre les 2 jambes.
    Par ailleurs, j’ai souffert de crises de cruralgie ou de sciatiques à plusieurs reprises.
    Et donc il y aurait un lien entre l’adducteur et le nerf crural…
    Merci encore pour vos réponses.
    Cordialement,
    Marie-France Philip

    • admin:

      Entendu. Merci pour ces précisions Marie-France.

      Je reste disponible si nécessaire.

      Cordialement.

      M. ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe à Guyancourt (78280)

  • Jamel:

    Bonjour Monsieur Rousseau,

    J’ai 31 ans et depuis Mars 2019 j’ai contracté une pubalgie suite a un surentraînement alternant foot en salle et boxe.
    Resultat douleur niveau flanc droit du pubis + adducteur et aine. En effet ces douleurs sont apparues directement apres un match (sur terrain synthétique). Depuis avril 2019, je suis un kinésithérapeute du sport avec qui j’ai fait énormément d’exercices de renforcements et de mobilité, massages etc la douleur s’est atténuée et j’etais au repos pendant environ 2-3 mois. Apres une reprise progressive ou je ne sentais plus de douleurs au pubis pendant l’effort meme a froid, seulement une ptite gene au niveau de l’aine et de l’adducTeur mais uniquement lorsque je faisait par exemple lexercice du slider (glisser plat du pied vers lexterieur et ramener la jambe en position initiale) . A la rentrée le kine ma conseiller de consulter un specialiste connu pour le traitement des pubalgies qui ma osculter et en 3 minutes chrono m’a délibérément dit de me faire opérer. Chose que je en veux pas faire je voudrias exploiter toutes les pistes possibles avant en sachant que la doueleur s’est atténuée, et je suis pret a faire le maximum et avec parience, pour faire disparaitre cette maladie. Je trouve que proposer aussi facilement l’opération chirurgicale a des patients comme l’a fait ce specialiste m’a laissé un peu perplexe et frustré. D’ailleurs je n’ai toujours pas rencontré d’ostheopathe ni de podologue, est-ce nécessaire de les consulter ?
    Pourriez-vous svp m’aiguiller dans mon cas!
    Merci infiniment pour votre aide,
    Bien a vous,
    Jamel

    • admin:

      Bonjour Jamel !

      Dans quelle région géographique êtes-vous ?

      Combien d’entraînements avez-vous chaque semaine ?

      Avez-vous pu reprendre la même activité sportive après les 2-3 mois ou bien y a-t’il eu une diminution importante de votre activité ?

      Il existe effectivement d’autres alternatives dont Podologie, l’utilisation de shorty-strap au foot et l’ostéopathie !

      Pour information, j’ai réalisé mon mémoire de fin d’études sur ce sujet.

      Je reste disponible si vous souhaitez me voir ou si vous avez d’autres questions.

      Cdt.

      M. ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe à Guyancourt (78280)

      Prise de rendez-vous pour l’ostéopathe de Guyancourt 24h/24 en vous connectant directement sur : https://www.olras.com/agenda/rousseau/osteopathe/guyancourt/

  • Jamel:

    Re bonjour Monsieur Rousseau,

    Merci pour votre reponse.

    J’habite en banlieue dans le 95.

    Après les 2-3 mois de repos j’ai pu reprendre le sport avec plus d’intensité mais seulement 3 séances maxi par semaine dont (2 fois en salle musculation et gainage et 1 fois pour le foot en salle)

    La depuis peu j’ai une douleur qui est revenue au niveau du pubis flanc droit mais mon activité a bien été réduite.

    Si possible, j’aimerais fortement vous rencontrer pour qu on puisse voir ensemble quelles sont les éventuelles possibilités Envisageable.

    Bien cordialement,
    Jamel

  • Chantal:

    Bonjour,
    Depuis plusieurs mois je souffre d’une douleur dans l’aine droite jusqu’au pubis quand je marche.
    J’ai consulté 2 fois un ostheopathe et 1 chiropracteur sans aucun soulagement. J’ai été voir aussi un posturologue qui m’a prescrit des semelles car mon bassin se vrille facilement. Le kiné ne pense pas à une pubalgie. J’ai aussi des douleurs dans le coccyx . Suite à une radio on a vu qu’il était en hameçon avec une légère subluxation. Est ce que ces deux douleurs peuvent être liée. Je n’ai jamais essayé de me mettre du gel antiinflammatoire. Pensez vous que cela puisse me soulager. Est ce que je dois aller voir un rhumatologue ? Merci

    • admin:

      Bonjour Madame,

      Il y a environ 1 cas de pubalgie sur 15 qui est en rapport avec des dysfonctionnements du périnée et/ou du coccyx. Ce n’est donc pas ce qu’il y a de plus habituel.

      Sauriez-vous me préciser SVP quelles douleurs sont apparues en premier ? Celles du Coccyx ou bien celles du pli de l’aine et du pubis ?

      Quand ressentez-vous vos douleurs au coccyx ? Dans quelle situations, mouvements ou positions ?

      Depuis quand portez-vous vos semelles ? Si vous les portez déjà, est-ce que celles-ci ont permis d’améliorer certaines de vos douleurs ?

      Beaucoup d’autres questions seraient nécessaires pour pouvoir mieux vous conseiller. Par exemple :

      – Est-ce que vos douleurs au coccyx ont été provoquées par 1 évènement particulier ? Traumatisme récent ou ancien (chute, douleurs apparues suite à un accouchement …) ?

      – Avez-vous eu une intervention chirurgicale récente (inférieure à 2 ans par exemple) quelle qu’elle soit ?

      Dans l’attente de vous lire.

      Bien cordialement.

      M. ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe à Guyancourt (78280)

      Suivez mon actualité sur mon compte Facebook Professionnel en vous connectant sur : https://www.facebook.com/rousseauosteopathe/

  • CHANTAL:

    Merci pour votre réponse.
    Je suis tombée sur le coccyx quand j’avais 12 ans à la patinoire en 1984. Il m’avait fait mal en 2012 et après plus rien. Les douleurs à l’aine sont arrivées avant. C’était comme un coup de poignard quand je posais le pied. J’ai très mal au coccyx quand j’appuie dessus et surtout quand je suis assise. Aucune douleur quand je suis debout. Je n’ai subi aucune intervention chirurgicale depuis 2 ans

    • admin:

      Très bien, entendu ! Merci pour ces précisions.

      A noter qu’en cas de Pubalgie ou douleurs dans le pli de l’aine, cela peut être favorisé parfois par :

      – des disques usés au niveau des lombaires basses (L4/L5 et/ou L5/S1). Avez-vous déjà réalisé une radio du Bassin et/ou de vos lombaires ?

      A savoir que la radio du bassin peut également permettre de vérifier si la douleur du pli de l’aine ne serait pas liée à une Arthrose de la Hanche appelée coxarthrose. Avez-vous vu votre Médecin généraliste pour ces douleurs-là et si oui, vous a-t-il prescrit cette fameuse radio du Bassin et/ou des lombaires ?

      Quel est votre âge actuel ?

      Bien cordialement.

      M. ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe à Guyancourt (78280)

      Suivez mon actualité sur mon compte Facebook Professionnel en vous connectant sur : https://www.facebook.com/rousseauosteopathe/

  • chantal:

    Cela fait longtemps que je n’ai pas fait de radio des lombaires et du bassin. J’ai 48 ans.
    J’ai entendu parlé d’infiltration au niveau du coccyx (3 injections). J’ai souvent eu des douleurs au niveau des sacro iliaques et j’ai un gène HLA B27. Est ce que ça peut venir de là?

    • admin:

      Bonjour !

      Difficile de pouvoir vous préciser si ces douleurs sont en rapport avec le gène HLA B27 qui est effectivement en rapport généralement avec des douleurs postérieures du bassin (zone de sacro-iliaques) et des lombaires.

      Vos différentes douleurs semblent être multifactorielles visiblement.

      Il semblerait intéressant de réaliser une visite chez votre médecin et/ou de réaliser des examens complémentaires pour vos hanches et bassin/coccyx voir ce qu’il en est, voir si des choses pourraient expliquer vos douleurs actuelles dans le pli de l’aine.

      Bien cordialement.

      M. ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO

      Cela ne semble pas forcément en lien direct

    • admin:

      Concernant les infiltrations, une seule peut suffire.

      On parle de 3 infiltrations par an au maximum.

      Cordialement.

      M. ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO

  • Drin Syla:

    Bonjour, j’ai 16 ans et j’ai une pubalgie depuis 2 ans et demi, c’est une pubalgie pariéto abdominale mais je ressent tout de même une grande douleur a l’adducteur gauche ainsi qu’a l’aine a gauche, quand je palpe j’ai mal et parfois elle disparaît pendant une semaine ou deux et revient pendant très longtemps, je ne sais plus quoi faire je veux devenir footballeur pro surtout a mon age mais c’est trop compliquer, juste apres le sport ma pubalgie se reveille le soir. On me dit de me reposer pendant 2 a 3 mois mais j’ai vraiment besoin de vous…

    • admin:

      Bonjour !

      Avez-vous essayé de vous entraîner avec ShortyStrap ?

      Avez-vous déjà fait un Bilan chez 1 Podologue ? Et est-ce qu’ils ont vérifié s’il existait une hernie inguinale (saillie de l’intestin grêle au niveau du pli de l’aine vérifiable par échographie du pli de l’aine) ?

      Avez-vous pu continuer à vous entraîner autant que d’habitude depuis 2 ans 1/2 ? À quel poste jouer vous sur le terrain ?

      Bien à vous.

      M. ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO à Guyancourt (78280)

  • Angelique:

    Bonjour, j’ai une pubalgie qui a commencé à mon troisième mois de grossesse, depuis j’ai accouché cela fait donc plus de 2 ans et demi que j’ai cette pubalgie, j’ai été voir kiné, osteo, médecin du sport, mais rien n’y a fait. Cela affecte sur mon sommeil, mes journées, j’ai une douleur permanente. Que faire? Merci de votre retour.

    • admin:

      Bonjour Madame,

      Afin de vous conseiller au mieux, pouvez-vous me préciser SVP l’endroit de vos douleurs pour votre pubalgie ?

      Il arrive parfois que durant la grossesse, les ligaments du bassin soient un peu plus laxes avec les Hormones, créant ainsi un diastasis pour la symphyse pubienne. Ce léger diastasis peut parfois créer un certain nombre de problèmes du bassin tant que le diastasis existe.

      Dans quelle ville vous situez-vous ? J’ai une amie sur Paris qui serait susceptible de vérifier s’il existe bel et bien ce diastasis et si tel était le cas, le corriger.

      Bien à vous.

      M. ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO à Guyancourt (78280)

  • Angelique:

    Bonjour, mes douleurs se situent sur la partie gauche du pubis remontant dans l’aine et dans le bas du ventre et me bloque et verrouille mon bassin.
    Je suis dans le 42 donc loin de Paris….

  • Angelique:

    Et en plus de ça, ça craque souvent entre mes jambes quand je les serrent ou quand je contracte mon pubis.

  • Angelique:

    Bonjour, mes douleurs se situent sur la partie gauche du pubis, allant dans l’aine, remontant jusqu’en bas du ventre, et me bloquent et verrouille mon bassin côté gauche, et en plus de cela quand je serre les jambe ou que je contracte le pubis ça fait des gros craquage cela me fais extremement mal. Et dans le lit pour me retourner j’ai la jambe gauche bloqué.
    Je suis dans la Loire (42) , loin de Paris.
    Cordialement.

    • admin:

      Bonjour Angélique,

      Merci pour ces précisions. Il semble effectivement possible que vos douleurs de pubis et bassin soient liées à un Diastasis au niveau de la symphyse pubienne.

      Avez-vous déjà essayé de porter une écharpe pour serrer tout le tour du bassin ? Cela pourrait peut-être réduire le diastasis et améliorer vos douleurs.

      Bien cordialement.

      M. ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO à Guyancourt (78280)

  • Angelique:

    Non je n’ai pas essayé de porter une écharpe, j’ai une ceinture de grossesse est ce que je devrais la porter de nouveau?

  • Angelique:

    Enfin une ceinture de maternité

  • Angelique:

    D’accord je vais re essayer. Merci pour vos conseils.

    • admin:

      Si cela ne fonctionne pas. Peut-être trouver 1 ostéopathe susceptible de travailler ce Diastasis ou bien sinon, essayer de consulter un orthopédiste.

      Bien cordialement.

      M. ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO

  • Mohamed messaoudi:

    bonjour, mohamed
    douleur de hanche et au niveau de l’insertion
    de labducteurs du côté gauche et abducteurs droit et gauche distendus il y a 3 ans.
    cette douleur s’est estompé après un gros travail
    detirement et retrouvé une légère tonicité des abducteurs.
    mon problème actuellement
    est qu’à force de metirer tt est déséquilibré.
    problème de digestion, vertiges , cervicales parfois raides ou complètement distendu. j’ai été suivi par des ostheo qui ne trouven’y pas le problème. je ne sais plus quoi faire

    • admin:

      Bonjour Mohamed,

      Je ne vois pas le lien entre l’étirement des abducteurs de Hanche et les autres zones de vos symptômes (cervicales, vertiges et digestion).

      Je ne vois pas de lien direct entre les muscles étirés et les nouvelles zones symptomatiques. Qui a fait ce lien ?

      Bien cordialement.

      Mr ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO

  • mohamed:

    j’ai créer des déséquilibres en étirant plus les muscles du côté gauche que droit ou inversement . crete iliaque du coté gauche plus haut que celle de droite. je n’arrive pas a retrouver l’équilibre que j’avais avant de me blesser. il faudrait quelqun qui puisse voir comment je metire. je ne trouve personne que je pourrais voir une fois par semaine et voir comment s’étirer?

    • admin:

      Entendu. Merci pour ces précisions !

      Dans pareille situation, cela pourrait donc être intéressant de consulter 1 posturologue. Il saura vous dire d’où peuvent venir les troubles posturaux ou troubles de l’équilibre.

      Bien à vous.

      Mr ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO à Guyancourt (78280)

  • mohamed:

    merci pour votre réponse. j’habite
    en lorraine près de metz

  • Rangitea:

    Bonjour,

    Je suis une femme, j’ai 30ans et je viens tout juste de reprendre le sport. Je fais du fitness très leger.
    Une douleur au niveau du pubis est survenue en faisant du gainage cet après-midi (même pas 1minutes30) et maintenant j’ai mal quand je marche surtout lorsque je m’appuie sur ma jambe gauche.
    Je pense savoir ce qui a entraîné cette douleur, mes jambes n’étaient pas alignées quand jai fais les abdos. Je ne les ai pas aligné volontairement comme jai le bassin qui est penché (ce qui fait que ma jambe gauche est un petit peu plus longue que la droite) et je me suis dis que ça allait un peu « rééquilibrer » et apporter la même intensité de contraction pour chacun de mes abdos… C’était la première fois que je testais cette position.

    Je vis sur l’île de HIVA OA aux Marquises, un archipel qui se trouve en Polynésie Française.
    Sauriez vous ce que j’ai ? Et comment je peux « guérir »?

    Je vous remercie d’avance pour votre aide

    • admin:

      Bonjour Madame,

      J’ai par le passé réalisé un mémoire sur la Pubalgie. 13 patients sur 15 qui participaient à mon étude se sont fait mal au pubis, abdominaux bas ou pli de l’aine en réalisation des abdominaux ou gainage des abdominaux.

      Contrairement à ce que l’on pense, un travail des abdominaux n’améliore pas toujours les déséquilibres. Au contraire, cela peut parfois les révéler quand ils existent (asymétrie de force des abdominaux et/ou des adducteurs et/ou jambe + courte d’un côté). Vous pouvez donc souffrir d’un début de Pubalgie.

      Au vu de votre problématique, il pourrait être utile de consulter 1 thérapeute manuel de type Kiné et/ou Ostéopathe et 1 Podo-posturologue pour vérifier votre posture et corriger si nécessaire, la jambe + courte.

      En espérant avoir répondu à vos questions.

      Bien cordialement.

      Remarque : si vous me payez le voyage jusqu’en Polynésie Française, je viendrais vous soigner ! 🙂

      Mr ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO à Guyancourt (78280)

  • LaPulga:

    Bonjour je souffre d’une pubalgie depuis mes 19 ans, je jouais au foot en club j’étais latéral droit jai du arreter à cause de cette foutu pubalgie … Aujourd’hui j’en ai 21 ! J’ai décidé en Mars 2021 d’aller voir un spécialiste sur Paris très connu dans la discipline le DR REBOUL qui a fait pas mal de joueurs tels que les stars du PSG ( Verrati et Kimpembe). En allant chez lui à la clinique du sport , il me diagnostique une fissure du tendon gauche et me prescrit une opération afin de remédier. Je me fais opéré le 1er Avril 2021, j’ai bien fais ma rééducation avec un protocole malgré l’opération les douleurs sont encore présente même pire qu’avant de nouvelles sont venus… Je ne sais vraiment pas ce que j’ai je le revois bientôt pour savoir ce que j’ai à faire … Si vous pouvez m’aider ! Merci à vous

    • admin:

      Bonjour,

      Il arrive parfois que l’opération pour Pubalgie ne soit pas un grand succès.

      J’ai reçu il y a peu 1 patient opéré des 2 côtés (adducteurs droits et gauches) par le Dr REBOUL. Ses douleurs étaient pires après. Il a fallu environ 2-3 séances d’ostéopathie pour obtenir de très bonnes améliorations de ses douleurs de pubalgie.

      Peut-être l’avez-vous lu sur mon site internet, j’ai réalisé en 2012 un mémoire de 110 pages sur la prise en charge ostéopathique de la Pubalgie des Footballeurs. Ce qui est certain, ce que c’est quand même bien embêtant les Pubalgies !

      Dans quelle région ou ville habitez-vous ?

      Bien cordialement.

      Mr ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO

  • LaPulga:

    J’habite en Île de France dans le 95 près de Cergy et oui les douleurs sont plus accentuées qu’avant … Je ne sais plus quoi faire vraiment …

    • admin:

      Entendu.

      Si vous venez me voir en séance d’ostéopathie dans le 78, je verrais en quoi je peux vous aider pour votre problème de Pubalgie.

      Bien cdt.

      Mr ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO à Guyancourt (78280)

  • LaPulga:

    D’accord je peux avoir votre numéro de téléphone pour vous appeler au plus vite afin de fixer un rdv rapidement

  • Fanny:

    Bonjour
    Je vous contacte car cela fait un an que j’ai des gènes à la symphyse pubienny suite à mon accouchement et la reprise rapide du ski de randonnée. Je vis en montagne. Travail en randonnée et pratique le ski de randonnée et l’escalade. Je viens de faire une IRM car j’ai encore des douleurs. A la reprise du ski de randonnée ces jours rebelote. Je suis génée.
    Résultats
    Discret Hypersignal de l’interligne pubien
    Hypersignal au niveau des muscles gluteaux droits.
    On me prescrit des anti inflammatoire ! Est ce la solution. Je veux vraiment pouvoir skier et stopper cette douleurs depuis un an.

    Cordialement Fanny

    • admin:

      Bonjour Fanny,

      Les tensions subies par la symphyse pubienne peuvent être importantes au cours d’une grossesse et/ou d’un accouchement.

      Il vous faudrait trouver 1 ostéopathe spécialisé(e) pour les problèmes de bassin, exemple d’1 osteopathe habitué(e) à prendre en charge les femmes enceintes. Cette personne pourra vérifier si votre symphyse pubienne a pu subir une disjonction a l’origine de vos maux ?

      Les anti-inflammatoires peuvent réduire l’intensité de la douleur mais probablement le trouble mécanique s’il existe.

      Bien cordialement.

      Mr ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO à Guyancourt (78280)

  • Marion:

    Bonjour
    Je vous écris car je ne sais plus trop qui aller voir et quoi faire…
    Suite à ma première grossesse j’ai repris le travail assez tôt (je suis professeur de danse) et des douleurs sont apparues au niveau de la symphyse pubienne durant certains mouvements brusques et au toucher. On m’a diagnostiqué une pubalgie sans m en dire plus et en me prescrivant du repos (repos total impossible étant donné mon boulot) j’ai donc stoppé les mouvements qui me déclenchaient ces coups de poignards (sauts en écartant les deux jambes à la fois, appui sur une jambe en sollicitant les abdos etc…)
    Cela a duré 2 ans puis c’est amoindri mais je n’ai plus testé ces mouvements qui me font peur aujourd’hui.
    Je viens de sortir de ma deuxième grossesse la rééducation périnéale a été faite je suis en pleine rééducation abdominale, je n’ai toujours pas repris le sport mais les douleurs sont revenues… (je m’en suis aperçu en me tournant dans le lit en prenant appui sur une jambe et en glissant sur une flaque dos ou j’ai contracté les 2 jambes pour pas tomber.
    Quelle est ce genre de pubalgie et quoi faire ?
    Je suis censée reprendre le boulot dans 2 semaines.
    Merci pour votre aide
    Je suis sur Nice

    • admin:

      Bonsoir Marion,

      Je vous confirme que les grossesses et les stérilets peuvent favoriser les Pubalgies (même si certains pourront vous dire le contraire), l’activité sportive (intense) également. La pubalgie est généralement multifactorielle. Cela nécessite donc d’identifier les différents facteurs à l’origine de votre pubalgie.

      Durant les grossesses et les accouchements, le bassin et la symphyse pubienne subissent un certain nombre de contraintes mécaniques. A savoir que pendant les grossesses, les hormones peuvent majorer la laxité ligamentaire, notamment au niveau de la symphyse pubienne. Cela permet au bassin d’être + ouvert durant la grossesse et lors de l’accouchement.

      Refaire du sport rapidement après 1 grossesse ou 1 accouchement peut faire que la symphyse pubienne n’a pas eu le temps de retrouver sa conformation normale. Peut-être exposerez-vous votre symphyse pubienne à un risque de blessure ou de surblessure en cas de reprise trop précoce de la danse car l’articulation de la symphyse pubienne est encore trop souple au moment de la reprise de l’activité ?

      Cela reviendrait à courir une course de 20 Km après s’être fait une très grosse entorse de cheville la veille de cette course. Cela peut être trop tôt de réaliser un effort sportif dans ce contexte-ci.

      Je comprends le fait que vous souhaitiez reprendre rapidement votre activité de professeur de danse après 1 accouchement, mais cela pourrait être trop contraignant pour la symphyse pubienne. Le repos est un facteur à prendre en compte dans votre situation, sans que je puisse vous définir la période de repos efficace.

      Il est normal d’avoir de l’appréhension en cas de pubalgie. Dans le mémoire que j’ai réalisé sur ce sujet en 2012, il a été mis en évidence que les personnes atteintes de pubalgie développaient ce type d’appréhension. Vous faites donc bien d’éviter pour le moment les mouvements qui vous occasionnent ces douleurs. La récidive de pubalgie montre bien qu’elle n’était pas totalement partie à 100%.

      Dans quelle vile habitez-vous ?

      En espérant que mes remarques vous aideront à y voir un peu + clair.

      Bien à vous.

      Mr ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO à Guyancourt (78280)

  • Marion:

    J’ai oublié de préciser que j’ai été sous stérilet hormonal entre les deux grossesses et que je viens d’en reposer 1 il y’a 2 semaines

  • Marion:

    Merci pour votre réponse rapide !
    Je suis sur Nice 😉

  • Delphine:

    Bonjour,
    Je vous contact car depuis maintenant 2 ans j’ai une douleur à l’aine dont je n’arrive pas à me débarrasser.
    En janvier 2020, suite à un Trail, une première douleur est apparue, je n’ai pas écouté et à l’entraînement suivant la douleur s’est aggravé au point de ne plus pouvoir appuyer sur la jambe en question ( la gauche). A l’IRM, on observe une œdème localisé au niveau du petit trochanter. Après 2 semaines sans appui et 2 mois sans course à pied, la douleur a la marche a disparue mais réapparaît après 40minutes de course…
    – j’ai fait retirer mon stérilet au cuivre, sans succès.
    – je n’arrive pas à récupérer mes règles : vous pensez que cela est lié ?
    – j’ai des douleurs à la defecation, irradiant uniquement vers cette hanche. Pensez vous que cela puisse être lié au coccyx ? Ou à autre chose…
    – je souffrais d’un leayky gut que j’ai réussi à régler…
    Avez vous une idée de ce qui pourrait poser problème chez moi…
    Merci d’avance !
    Bonne soirée,
    Delphine

    • admin:

      Bonjour Delphine,

      Les douleurs que vous décrivez dans le pli de l’aine, avec incapacité à poser le pied par terre et apparaissant après 40 minutes de course me font penser à 1 disque intervertébral du rachis lombaire bas qui aurait mal. Cela peut simuler des douleurs dans le pli de l’aine. Cela expliquerait que le fait d’enlever le DIU ne suffisait pas.

      Vous plaignez-vous de douleurs aux lombaires de manière générale ?

      Je ne peux pas vous précisez pourquoi vos règles ne sont pas revenues. Je ne sais pas si cela peut-être dû : au moyen de contraception (retiré), à la pré-ménopause en cours ou à une dose de vaccin contre la COVID qui a pu stopper les règles existantes, comme cela a pu être constaté dans d’autres cas … Le stress est un autre facteur pouvant expliquer un retard au retour des règles, sans pouvoir vous en dire + sur la cause de votre aménorrhée actuelle.

      La défécation n’est pas censée causer une irradiation. Cela peut être dû à un nerf coincé lors de l’effort de défécation de type Manoeuvre de Valsalva. D’ailleurs, la Manoeuvre de Valsalva peut solliciter les lombaires et leur faire mal.

      Avez-vous déjà réalisé 1 radio lombaire et/ou du bassin par le passé ? Vous pouvez m’envoyer les images de ces radios et/ou IRM lombaires si vous le souhaitez par MMS ou mail.

      Bien à vous.

      Mr ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO à Guyancourt (78280)

  • Cornuel:

    Bonsoir,
    Je présente depuis plusieurs mois des douleurs symphyse pubienne parfois adducteurs droit. Je suis coureur a pied , douleur de cisaillement a la course. Mes douleurs ont commencé 4 mois progressivement après mon changement de travail. Avant actif très peu assis et maintenant assis 7/8 h par jour. Passez vous que cela peut être lié car pas de changement d’entraînement ni de surentraînement.
    Merci de votre retour et quels conseils pouvez vous me donner.
    Cordialement

    • admin:

      Bonjour,

      Les douleurs de Pubalgie peuvent effectivement avoir été déclenchées par ce changement de travail, avec une position assise + longue qu’à l’accoutumée.

      Quand j’ai eu moi-même 1 Pubalgie, mes douleurs étaient les + fortes durant la position assise.

      Bonne continuation à vous.

      Bien cordialement.

      Mr ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO à Guyancourt (78280)

  • greg:

    Bonjour Anthony……Depuis 2 ans j’ai une pubalgie bilaterale des adducteurs ( inflammation insertion des deux adducteurs ) mais egalement depuis 9 mois une petite hernie discale qui me cause des sciatiques dans les 2 jambes au quotidien…j’ai depuis 2 ans consulté bcp de kines…posturologue …medecin du sport.acupuncteurs..etc..rien ne fonctionne vraiment…..j’ai vu pas loin de 8 ostheos…une catastrophe…soit ca n’ameliore rien soit ca a aggravé mes douleurs…….je n’avais plus de douleurs au repos et depuis le mois dernier, j’ai consulté un ostheo qui a litteralement relance de grosses douleurs et desormais j’ai mal du matin au soir..j’ai entame depuis un traitement AINS pendant 15j et la je fais des soins kines et du repos pour arriver a faire passer les douleurs mais ne s’ameliore pas….Mes questions : comment faire pour faire cesser ses douleurs ? dois je faire un peu de marche meme si je ressens de la douleur ? les etirements sont ils a bannir pendant cette phase inflammatoire ? auriez vous des conseils a me donner ? Merci

    • admin:

      Bonsoir Monsieur CARPENTIER,

      A savoir que les pathologies discales lombaires sont à favoriser les problèmes de Pubalgie.

      Savez-vous s’il existe une bascule de votre bassin (visible à la radio du bassin de face) ? Est-ce qu’un Bilan avec un Podo-Posturologue a déjà été envisagé ?

      Quelle(s) prise(s) en charge avez-vous eu pour votre hernie discale irradiant dans les 2 jambes ? AINS uniquement ? Vous conseille-t-on une autre prise en charge de type infiltration ? chirurgie pour celle-ci ?

      Dans l’attente de votre retour pour ces différentes questions afin de vous conseiller au mieux.

      Bien à vous.

      Mr ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO à Guyancourt (78280)

  • greg CARPENTIER:

    Bonjour Anthony,

    Alors sur la radio bascule du bassin de 8mm …Bilan podo oui avec paire de semelles qui n’ont rien arrangé voir pire dc arret au bout d’un mois.
    j’ai d’abord eu cette pubalgie puis 1 an apres ces douleurs de sciatique sont arrivées ( prise en charge sciatique : kine, assouplissement,renforcement + plusieurs cures d’ains )
    infiltration proposée oui mais j’ai refuse quant a la chirurgie le neurochirurgien pense que c’est inutile car petite hernie paramediane qui ne comprime pas les nerfs ( d’apres imagerie sur l’IRM)…
    J’habite a 200kms de chez vous, je suis tres decu de vos confreres ostheopathes ( et meme desormais sur cette therapie tant je suis decu) que j’ai pu voir meme si je sais que la pubalgie est complique a traiter….je pense que je vais essayer de venir en consultation chez vous car c’est le seul moyen d’identifier la cause de mon probleme…en tout cas merci a vous de prendre le temps de repondre aux gens sur internet …je vous en remercie

    • admin:

      Bonjour Monsieur CARPENTIER,

      Merci pour ces précisions.

      Pourriez-vous me préciser ou me rappeler SVP à quel endroit vous vous situez géographiquement ?

      Il est possible que la hernie paramédiane bien que non conflictuelle sur les images d’IRM puisse être en cause cliniquement pour vos douleurs actuelles. L’examen clinique peut permettre de savoir si c’est le cas ou non.

      Bien à vous.

      Mr ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO à Guyancourt (78280)

  • greg CARPENTIER:

    Oui des medecins du sport m’ont dit que malgre l’imagerie l’hernie pouvait provoquer ces douleurs de sciatique…..j’habite a 200 kms de chez vous dans le nord entre le 59 et 02….il faut absolument que j’arrive a me soigner de cette pubalgie et de mes douleurs aux jambes ca fait bcp depuis deux ans et demi …je voulais venir vous consulter pour un avis la semaine prochaine car je suis en arret de travail mais il ny a plus de dispo, je vais tout de meme continuer a regarder au cas ou un creneau se libere….il est tres difficile de consulter des personnes competentes et experimentees pour ce genre de pathologie…Merci pour votre retour Anthony

    • admin:

      Entendu.

      Dans quelle ville vous situez-vous ?

      Vous pouvez m’envoyer toutes vos disponibilités par SMS, si besoin.

      Mon téléphone portable est disponible sur le site internet directement.

      Bien à vous.

      Mr ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO à Guyancourt (78280)

  • greg CARPENTIER:

    A saint quentin dans le 02….Ok….La semaine prochaine je peux etre dispo a tout moment…Je vais surveiller votre planning sur le net
    bonne soirée a vous Anthony

  • Hamza:

    Bonjour, j’ai 23 ans

    Je joue occasionnellement au football ( 1 fois par semaine ) et j’ai développé des douleurs aux pubis puis aux adducteurs en Mai 2019, j’ai effectué des démarches la même année ( échographie, podologue, ostéopathe) et on m’a décelé quelque chose de similaire à une tendinite aux niveaux des adducteurs hauts ( Au début de la séparation des 2 adducteurs, côté gauche ) .

    On m’a également prescrit des semelles orthopédique pour mes pieds plats , donc depuis deux ans la douleur s’est légèrement estompé et je peux pratiquer du sport alors qu’au début j’en étais incapable (la douleur était trop forte lors de l’effort ).

    Mais cette douleur est toujours présente juste assez pour me gêner, par exemple il m’est impossible d’effectuer des élévations latérales successives des jambes, il m’est aussi impossible de faire des passements de jambes rapides ( la douleur est très vives lorsque j’essaye d’effectuer mes passement à grande vitesse).

    J’ai effectué un foot hier soir et depuis j’ai même mal quand je marche, je sais que la douleur va à nouveau partir mais cela fait 3 ans et ça m’agace….

    On m’a parlé d’un short qui réduit les douleurs de manière significative…

    Mon problème c’est que si demain je souhaite effectuer un sport de combat comme le taekwendo,
    je ne pourrais pas effectuer d’élévations latérales de ma jambe gauche. Je qualifierai ma douleur de passive dans le sens ou même au repos si je souhaite faire une élévation j’ai une douleur situé encore une fois en haut de l’adducteur gauche.

    Merci de prendre le temps de me répondre.

    • admin:

      Bonjour Hamza,

      Je vous confirme que la pratique des arts martiaux tel que le taekwondo risque de vous procurer des douleurs en cas de Pubalgie.

      Il existe effectivement un short nommé « shorty strap » utilisable durant la pratique sportive en cas de Pubalgie.

      Quelles sont vos questions sur le sujet ? A voir si la pratique de la Kinésithérapie pourrait améliorer vos douleurs actuelles et persistantes.

      Bien à vous.

      Mr ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO à Guyancourt (78280)

  • Hamza:

    Merci pour votre réactivité !

    Eh bien tout d’abord j’aimerai savoir si la douleur peut rester à vie et si elle ne risque pas de s’aggraver avec l’âge.
    Les douleurs que je vous décrit vous sont familière ?Si oui, quel genre de traitement est possible, tout en sachant que cela fait déjà trois ans.
    Qu’est ce que je peux faire dans mon quotidien pour éviter la douleur et l’atténuer ? On m’a parlé de renforcement musculaire mais n’est-il pas contradictoire de renforcer un muscle en détresse. D’ailleurs je ne sais même pas si la douleur est musculaire ou osseuse ?

    • admin:

      Bonsoir Hamza,

      La douleur de Pubalgie dure généralement entre 6 mois et 2 ans 1/2 sous traitement.

      Il n’y a pas de raison que la douleur s’aggrave avec le temps. Celle-ci peut dépendre de l’activité sportive pratiquée et du type de sport.

      Vous avez bien fait de consulter 1 podologue et en ostéopathie pour vos douleurs de Pubalgie. A voir avec de la Kinésithérapie, ce que cela donnerait.

      Je ne suis pas un fervent supporter du renforcement musculaire. 100% des patients de mon étude sur la Pubalgie ayant renforcé leurs abdominaux ont vu leurs douleurs de pubalgie s’accentuer.

      La pubalgie correspond généralement à une tendinite des adducteurs c’est-à-dire à des douleurs des muscles adducteurs au niveau de l’insertion sur l’os du pubis, même s’il existe d’autres formes de pubalgie pouvant associer les abdominaux, la symphyse pubienne, le psoas …

      Bon courage pour la suite.

      Bien cordialement.

      Mr ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO à Guyancourt (78280)

  • Donassi:

    Bonjour Mr ROUSSEAU Anthony je suis Mohamad Donassi 21 ans footballeur .
    En janvier, je passais plusieurs tests dans différents clubs sur des pelouses désagréables.
    En février, Jsuis tombé malade à cause de la fatigue, du stress et du manque de repos.
    En mars,j’ai repris les entraînements avec mon club, et j’ai commencé à sentir des douleurs aux adducteurs et au dos(celle-ci était du côté gauche proche des fesses et elle faisait une douleur électrique jusqu’à ma jambe gauche).
    J’ai donc consulté un médecin, j’ai fait un scanner et il fut interprété. Le médecin m’a dit que c’était une douleur du nerf sciatique, quant aux adducteurs il m’a dit que c’était dû à la reprise, il m’a donc prescrit des diclo et antalgiques et un repos exigé.
    En avril et Mai , je reprends les entraînements malgré le jeûne. Je ressens toujours les adducteurs mais j’ai insisté de m’entraîner régulièrement en équipe, individuellement y compris pour ne pas perdre ma place.
    En juin, je continue de jouer malgré la douleur qui persiste . La douleur continuait même jusqu’à mes fesses.
    Je décide donc de remplacer mes entraînements individuels par la musculation des jambes. C’est ainsi que les douleurs aux pubis, aux dos droit et aux côtes droites ont commencé. J’urine maintenant avec puissance sans faire exprès.
    En juillet, la saison est terminée, je me repose. (pas totalement)
    En août je reprend les entraînements j’ai mal au à la cheville gauche, au genou droit lorsque je le fléchis et que je m’appuie là dessus.
    J’ai consulté un Médecin il m’a examiné j’ai fais des scanners ( dos bassin cheville genou ) une radio( bassin).
    Il dit que j’ai une pubalgie de phase 3 et une hernie inguinale. A cause du travail acharné, le manque de repos, le stress, une soif de réussir, c’est malheureux. Je dois me faire opérer. Je manquerai six mois soit une demi-saison.

    J’ai une peur Mr, après l’opération, la rééducation, la reprise…; la pubalgie pourrait revenir ? Si oui comment devrais-je éviter cela ? Pourrais-je poursuivre mon rêve ? Pourrais-je me muscler ? Comment me comporter ? Quels sont les inconvénients ?
    Désolé si j’ai été long, je veux avertir les autres footballeurs qui négligent les blessures.
    Merci de me répondre 🙏.

    • admin:

      Bonsoir Monsieur,

      A quel niveau pratiquez-vous le Football ? Ou bien dans quel club jouez-vous à l’heure actuelle ?

      Voici les 2 principales choses qui me viennent en tête à vous lire : une surcharge mécanique sportive (j’ai fait comme vous, un excès d’entraînement, sans malheureusement bénéficier de repos suffisant et j’ai fini avec une Pubalgie qui a duré 2 ans 1/2, avec arrêt définitif du sport en cause) et un excès de stress, qui peut-être un cercle vicieux, car + on a mal, + cela nous stresse et inversement, si le stress est présent, cela accentue le phénomène douloureux.

      La décision qui pourrait s’imposer (bien que contraire à votre volonté de poursuivre votre activité footballistique) serait d’observer une période de repos, sans aucune activité sportive pendant plusieurs mois (2 à 4 mois). L’opération peut également être une solution.

      A quel poste jouez-vous sur le terrain ? Sur quel type de surface et quel type de crampons ?

      Bien à vous.

      Mr ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO

  • Donassi:

    Merci de me répondre Monsieur.
    Joueur libre pour cette nouvelle saison qui débutera. La saison dernière, J’ai joué attaquant (avant-centre & sortant gauche) au niveau semi-pro en Côte d’Ivoire la saison. Ici en Côte d’Ivoire , Nous jouons les championnats sur des pelouses synthétiques pas vraiment agréables; sans oublier les entraînements qui sont pratiqué sur des pelouses pas entretenues à sol très dur .
    De 2019 à 2021, J’ai été réserviste en Ukraine à Dynamo Lviv et Metalist 1925. J’utilisais des Nike mercurial .
    Et depuis mon retour d’Ukraine, j’utilise maintenant des crampons Pumas (Ultra & Future).

    Le chirurgien m’a expliqué hier que l’intervention chirurgicale s’opérera au laser.
    Bien à vous.

    • admin:

      Bonjour,

      Les terrains synthétiques et/ou terrains assez durs peuvent faire partie des conditions favorisant la Pubalgie.

      A voir, s’il pourrait exister des chaussures de football susceptibles de mieux amortir les ondes de chocs au sol et/ou s’il serait possible de mettre des semelles faites par 1 podologue spécialisé, dans les chaussures du quotidien et/ou dans vos chaussures sportives. Peut être courir en baskets sur les terrains durs et jouer en crampons lors des exercices footballistiques.

      Je ne sais pas si cela est possible dans des chaussures de football ? Peut être pas ? J’avais pu le faire dans mes chaussures de handball, sans ressentir aucun problème de pubalgie.

      L’opération peut être effectivement être envisagée dans votre cas. Je ne connais pas l’opération au laser.

      Les conditions d’entraînement et le contexte actuel en Ukraine ne sont assurément pas des conditions avantageuses. Le stress (mécanique et émotionnel) peuvent faire partie des facteurs supplémentaires de provocation de la Pubalgie.

      Il y a Fadel Taraff, un ami à moi qui est ostéopathe à Abidjan :
      +225 07 00 00 00
      t.fadel@ecoledudos-ci.com
      RUE DES FERRONNIER
      Abidjan, 26 BP 137, Côte d’Ivoire

      Tenez-moi au courant.

      Bonne continuation à vous !

      Mr ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO à Guyancourt (78280)

  • Donassi:

    Merci Monsieur d’avoir répondu.
    Je joue le football semi pro en Côte d’Ivoire au poste de attaquant (avant-centre & sortant gauche).
    J’ai joué de 2019 à 2021 en Ukraine. Je portais des Nike mercurial.
    Maintenant je porte des Puma (Ultra & Future).
    Nous jouons les matchs sur les pelouses synthétiques puis les entraînements sur du gazon et sable très dur.

    Le Médecin chirurgien m’a expliqué hier qu’il m’opéra par laser et fermera mes orifices inguinaux.

  • Donassi:

    Merci Monsieur d’avoir répondu.
    Je joue le football semi pro en Côte d’Ivoire au poste de attaquant (avant-centre & sortant gauche).
    J’ai joué de 2019 à 2021 en Ukraine. Je portais des Nike mercurial.
    Maintenant je porte des Puma (Ultra & Future).
    Nous jouons les matchs sur les pelouses synthétiques puis les entraînements sur du gazon et sable très dur.

    Le Médecin chirurgien m’a expliqué hier qu’il m’opéra par laser .
    Il fermera mes orifices iguinaux…

  • Claudel:

    Bonjour monsieur. Je vous suis sur diverses discussions. Je suis atteinte de douleurs pudendales droites depuis 4 ans. Plusieurs infiltrations en S3 m’ont soulagée mais n3 fonctionne désormais plus. Je n’ai pas de syndrome canalaire car pas de résultat positif d’une infiltration au niveau de la pince ligamentaire. Mon nerf n’est à priori pas lésé car rien en imagerie sauf un leger spondilostesis droit. J’ai fait beaucoup de sport avant l’apparition de mes douleurs. Un fasciatherapeute m’a parlé d’une pubalgie et syndrome des essuie glace. Mes adducteurs sont faibles et mes abducteurs assez forts. J’ami chuté aussi il y a 18 ans environ.. D’où vient ce problème pudendal ? Pouvez vous m’aider ? Merci .

    • admin:

      Bonsoir Aurélie,

      Tout d’abord, merci de votre intérêt pour ce forum.

      Concernant vos douleurs, j’aurai tendance à envisager d’autres pistes pour tenter de comprendre et/ou de soulager vos douleurs initialement pudendales.

      Avez-vous déjà eu des opérations du bas ventre quelle que soit l’opération : appendicite ? Ablation d’un kyste sur l’ovaire droit ? Hystérectomie ? Conisation du col utérin ? …

      Ou bien épisiotomie lors d’un accouchement ? Césarienne ? Kyste(s) sur ovaire(s) non opérés ? Fibrome utérin ?

      À quel âge sont apparues vos douleurs pudendales ?

      Avez-vous eu des grossesses ? Accouchements ? Était-ce avant ou après l’apparition des douleurs pudendales et/ou votre pubalgie actuelle ?

      Avez-vous changé de métier, avec une position assise + fréquente maintenant ou bien un temps de trajet + long en position assise pour vous rendre au travail ?

      Si vous avez été enceinte et que vous avez accouché, l’enfant aurait très bien pu appuyer sur le plexus pudendal pendant la grossesse et/ou l’accouchement.

      Sinon, la pose d’un stérilet et/ou la zone lombaire basse (zone de votre spondylo) pourraient favoriser les 2 types de douleurs, sans que ce soit nécessairement les causes uniques d’explication de vos douleurs d’ailleurs.

      Sinon une chute directe sur la fesse droite ou sur le coccyx ?

      Dans quelle ville habitez-vous ?

      Bien cordialement.

      Mr ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO (78280)

  • Launay:

    Bonjour,
    J’aurais besoin de l’éclairage d’une tierce personne, d’une prise de recul car j’ai la tête dans le guidon et ne suis plus sûre de faire les choses comme il faut.

    2016 : chute sur les fesses névralgie pudendale diagnostiquée tôt et guérie
    mais mal assise, comme une pointe puis sensation de selles dans le rectum
    Osteo : me dit que sacrum et coccyx sont fortement déplacés (chute ski en 1986, coccyx déjà mal en point mais je n’avais sollicité personne n’ayant pas mal assise) : sorte de coccygodinie pas réglé et sciatique chronique s’installent

    A cela s’est ajouté une Hypertonie du releveur de l’anus, errance médicale, sages-femmes (pb pas réglé)
    2018 : kiné/ostéo pratiquant la méthode Bowen, ENFIN amélioration, mais toujours mal obturateur interne droit (certainement la fesse où je suis tombée) et toujours pas bien assise

    Je précise que mon problème s’est complètement réglé 2-3 fois au cours des années (acupuncture, autre ostéo) mais n’a pas tenu dans le temps (8 jours de répit)

    Au quotidien je fais avec, ayant lu le livre de Mme Grimaldi sur Le Périnée féminin douloureux, j’aurais un syndrome myo facial qui s’est installé au niveau pelvi-périnéal.

    Le 15/08 j’ai eu la bonne idée de me contorsionner pour brancher un appareil, j’ai ressenti une vive douleur musculaire dans le vagin à droite comme une déchirure (ma sciatique est à droite aussi). Serait-ce une pubalgie?

    La fois où j’avais été guérie je me souviens que l’ostéo avait passé beaucoup de temps au niveau du psoas droit et du bas ventre, j’ai entendu des mots comme ourak, insertion ligamentaire, malheureusement je suis retourné le voir, mais la guérison n’est pas revenue.

    J’aimerais voir la lumière au bout du tunnel, heureusement j’ai pu reprendre le travail mais cela affecte mon quotidien et ma vie intime. La question qui me taraude depuis tout ce temps c’est …..mais qu’est-ce que j’ai? J’aurais du demander un bilan orthopédique…je viens de demander une ordonnance..

    Votre diagnostic me sera précieux pour avancer.

    Cordialement,

    • admin:

      Bonsoir Madame LAUNAY,

      Le bassin est une zone de carrefour mécanique avec de très nombreuses attaches musculo-ligamentaires.

      Il existe même des attaches entre le bassin osseux (symphyse pubienne, sacrum) et des organes tels que vessie, rectum, utérus …

      Dans quelle ville vous situez-vous ?

      Vous pourriez consulter : Yun Kyung KIN DE MONTEBELLO qui est spécialisée en ostéopathie pour ce type de troubles.

      Si vous habitiez trop loin de Paris 15e, vous pourriez lui demander conseils directement par téléphone ou par mail par exemple.

      Bien à vous.

      Mr ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO (78)

  • Launay:

    Bonjour,
    Merci pour votre réponse. Je suis à 1h15 de paris en train. Dans le cabinet de mon kiné, exerce également sa compagne ostéopathe auprès de qui je compte tenter ma chance dès son retour de congés. Si cela ne se résout pas rapidement, et que cela m’occasionne des réactions inflammatoires sans gain a posteriori, il est fort probable que je vienne vous voir.

    Selon moi ce dysfonctionnement n’est pas insoluble, et je ne comprends pas pourquoi certains trouvent l’origine et d’autres non (apparemment du fait du hasard, puisqu’ils n’arrivent pas à reproduire le même résultat). Je ne veux pas jouer aux apprentis sorciers mais instinctivement étant donné que ma première douleur a été cette forte pression à la vessie, et qu’un acupuncteur m’avait parlé du méridien de la vessie….et bien je pense qu’il serait intéressant de creuser cette piste. C’est le bémol que je formulerais, parfois nous racontons notre histoire fatigué de devoir se répéter, mais nous ne sommes pas forcément à 100 % écoutés; et notre problème traine, traine..

    Ce n’est pas le cas ici, puisque vous partagez avec nous des pistes d »exploration, ce qui est déjà beaucoup et nous permet de garder espoir. C’est sûrement votre fibre de formateur..-)

    Je vous dis donc sans doute à bientôt,

    • admin:

      Bonsoir Madame LAUNAY,

      Merci pour ce constat.

      J’ai vu moi-même Mme Yun Kyung KIN DE MONTEBELLO, ostéopathe spécialisée du bassin sur Paris 15e. Celle-ci pourrait certainement répondre à vos attentes vus vos symptômes.

      Je suis moi-même à 45 min de Paris puisque située en banlieue parisienne non loin de Versailles – Saint Quentin en Yvelines.

      Bien à vous.

      Mr ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO à Guyancourt (78280)

  • Launay:

    Bonjour,
    Je viens de retrouver une sorte de registre de soin sur lequel j’avais noté quelques informations suite aux différents praticiens rencontrés. Mes notes datent de 2017 et indique « sciatique guérie, plus de douleurs périnéales, commentaires de l’ostéo-sage femme : insertion ligamentaire sacrum postérieur gauche, articulation sacro-iliaque postérieur gauche avec appui sur ischio gauche. » Mais depuis j’ai bénéficié de 40 séances de kiné donc sans doute que le contexte est maintenant différent?

    La praticienne avait longuement travaillé sur mon côté droit, et dès que mon ventre réagissait par un bruit au niveau du nombril elle travaillait dessus. Voici ce à quoi je m’accroche pour garder le moral des petites notes griffonnées.

    A toutes fins utiles j’ai lu dans un livre sur les trigger points qu’il fallait éviter de dormir en foetus, car cela maintenait le psoas raccourci, ce qui est mon cas.
    Je m’arrête ici, pour ne pas monopoliser le forum.
    Merci pour votre lecture

    • admin:

      Bonsoir Madame LAUNAY,

      Les dysfonctionnements identifiés et traités par la sage-femme ostéopathe en 2017 semblent très pertinents.

      Il pourrait être intéressant pour vous de revoir cette même sage-femme ostéopathe qui semble bien connaître cette zone anatomique. Ce qui n’est peut être pas le cas de tous.

      En effet, le fait de dormir les genoux replier peut faire que les 2 psoas « se raccourcissent ». Mais cette position peut être très confortable en cas de lombalgie ou sciatique.

      Bien à vous.

      Mr ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO à Guyancourt (78280)

  • Launay:

    Bonjour,
    Je vous remercie d’avoir pris le temps de me répondre. Je ne manquerai pas de vous faire un retour le plus rapidement possible avec de bonnes nouvelles.
    Bien à vous,

  • Launay:

    Bonjour,
    Je suis finalement allée voir un kiné recommandé par collègue, quelqu’un qui pratique les fascias, le mackenzie, les points trigger. C’est le seul à m’avoir orientée vers un des muscles incriminés : le grand adducteur. Il m’a dit que des points trigger pouvaient effectivement déclencher des douleurs périnéales. J’ai alors pensé à ma chute sur les fesses d’il y a quelques années, et à mon avis, j’ai du écarter les jambes..tout s’éclaire….et comme j’ai pratiqué la danse classique jeune…visiblement je ne suis plus trop loin de la guérison.
    Bien à vous,

    • admin:

      Très bien ! Merci pour ce retour.

      Bonne continuation à vous.

      Bien cordialement.

      Mr ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO à Guyancourt (78280)

  • Fabrice:

    Bonsoir,

    je voudrais votre avis sur un point : en cas de pubalgie, faut il arrêter la course à pied ?

    mi-juillet 2022, au début d’une prépa marathon prévu pour octobre 2022, je ressens à l’issue de l’entrainement des grosses courbatures dans les psoas, des deux côtés. Le lendemain, la douleur avait migré vers le bas des abdos. les médecins me parlent d’une tendinopathie d’insertion des grands droits de l’abdomen. Un médecin du sport m’examine et pressent la présence d’hernies inguinales. L’échographie lui donne raison : hernie inguinale à gauche et à droite (plus importante à droite). J’ai tout essayé depuis : kiné classique, t-care thérapie, ultrasons, ostéopathe classique, …
    Même si j’ai abandonné la prépa marathon je ne me suis pas arrêté de courir. Je m’entrainais 6 fois par semaine depuis 2020. On m’a parlé d’une opération possible pour les hernies. Mais mon médecin traitant et celui du sport n’en voient pas l’utilité. Je suis un peu désespéré dans ce parcours du combattant des soins et des douleurs. Merci pour votre aide.

    • admin:

      Bonjour Fabrice,

      Cela semble effectivement correspondre à une Pubalgie de par la tendinite d’insertion des grands droits et là présences d’hernies inguinales.

      Généralement, les hernies inguinales sont opérées.

      Quels traitements vous préconisent-ils pour votre Pubalgie ?

      Moi-même, j’avais développé une Pubalgie au moment où j’étais passé à 5 entraînements / semaine.

      La fréquence de course, l’intensité et les conditions d’entraînement peuvent influencer cela.

      A voir si en réduisant votre fréquence de course à pieds, cela pourrait diminuer la Pubalgie ?

      Généralement, quand la pubalgie est installée, elle peut durer 6 à 24-36 mois.

      La mienne avait été améliorée après 2 a 4 mois d’arrêt du sport, après avoir duré 2 ans 1/2. Je pense que cela diffère selon chacun.

      Bien à vous.

      Mr ROUSSEAU Anthony
      Ostéopathe DO à Guyancourt (78280)

Laisser un commentaire